Ecoutez Radio Sputnik
    Plus de 650 emplacements martiens repérés par un engin russe

    Plus de 650 emplacements martiens repérés par un engin russe

    CC0 / Pixabay / Aynur_zakirov
    Sci-tech
    URL courte
    5181
    S'abonner

    Le détecteur neutronique russe DAN, installé sur le robot américain Curiosity, susceptible d’explorer la surface de Mars, a déjà analysé plus de 650 emplacements sur la planète Rouge, a annoncé le responsable du département de planétologie de l’Institut des recherches cosmiques auprès de l’Académie russe des sciences, Igor Mitrofanov.

    Les scientifiques ont analysé plus de 650 emplacements martiens à l'aide du détecteur neutronique russe DAN (Dynamic Albedo of Neutrons), installé sur le robot américain Curiosity pour explorer la surface de Mars, a relaté le responsable du département de planétologie de l'Institut des recherches cosmiques auprès de l'Académie russe des sciences, Igor Mitrofanov.

    «En cinq ans de travail, des travaux d'analyse ont été effectués sur 652 emplacements», a-t-il ainsi annoncé, ajoutant que les distances d'un point de stationnement à un autre faisaient quelques dizaines de mètres.

    Après avoir analysé le cratère de Gale, le chercheur a affirmé qu'il ressemblait aux salins d'où «l'eau se vaporisait tandis que les minéraux s'accumulaient».

    L'engin a montré que la répartition de l'eau à 60 centimètres de profondeur est homogène, ce qui représente environ 581 des 652 emplacements soumis à examen. En revanche, dans 17 autres, lorsque la profondeur devient plus importante, la concentration de l'eau augmente tandis que dans les 25 emplacements restants, elle diminue dans les mêmes conditions.

    «Dans 29 emplacements, on n'arrive pas encore à obtenir de résultats de la mesure. Il est possible que la composition du fond se distingue un peu du modèle que nous avons programmé», a-t-il constaté.

    Dans le même temps, DAN a montré que le fond martien contient environ 1% de chlore.

    Le détecteur neutronique DAN a été installé sur le robot Curiosity le 12 août 2017, ayant pour mission d'explorer la composition du sol martien à l'aide des pulsions neutroniques émises qui pénètrent le sol et permettent ainsi de détecter les composants principaux du sous-sol de la planète Rouge.

    Tags:
    exploration, chercheurs, recherches, science, Mars
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik