Sci-tech
URL courte
Station internationale habitée Deep Space Gateway (8)
671
S'abonner

Le projet de la station orbitale lunaire Deep Space Gateway dont la création a été récemment décidée par la Russie et les États-Unis, commence à prendre forme. Les deux pays ont déjà mis en place des groupes de travail.

Des groupes de travail russes et américains formés pour travailler à la création de la station orbitale lunaire Deep Space Gateway sont déjà à pied d’œuvre, a annoncé lundi à Sputnik Igor Komarov, directeur de la holding spatiale russe Roskosmos.

«La structure de la nouvelle station fait l’objet de discussions, des groupes de travail ont été mis en place en Russie et aux États-Unis, ils travaillent déjà», a indiqué M.Komarov.

Le directeur de Roskosmos avait annoncé le 28 septembre, lors du 68e Congrès astronautique international (IAC) à Adelaïde, en Australie, que Roskosmos et l’agence spatiale américaine NASA avaient décidé de placer une station habitée en orbite de la Lune

La Russie créera jusqu’à trois modules de la nouvelle station. Ils seront lancés d’ici à 2024-2026. Moscou a également l’intention de développer les mécanismes d’arrimage pour les vaisseaux qui s’amarreront à Deep Space Gateway. La Chine, l’Inde, le Brésil et la République sud-africaine pourraient aussi se joindre au projet annoncé par la NASA fin mars 2017.

Dossier:
Station internationale habitée Deep Space Gateway (8)

Lire aussi:

Deux voleurs s’accroupissent derrière un caddie pour se cacher de la police à Toulouse
Un sous-marin US était prêt à couler des navires russes au large de la Syrie en 2018, selon Fox News
Le prototype Starship de SpaceX réussit son atterrissage, puis explose
Des journalistes de BFM TV verbalisés par la police dans un restaurant clandestin à Paris
Tags:
station orbitale lunaire, espace, Deep Space Gateway (station orbitale lunaire), NASA, Holding spatial russe Roscosmos, Igor Komarov, Lune, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook