Sci-tech
URL courte
3118
S'abonner

Une fusée Vega a mis en orbite un satellite d’observation réalisé par le consortium Thales Alenia Space et Airbus pour le compte du Maroc. L’engin aidera entre autres à la prévention et à la gestion des catastrophes naturelles.

Une fusée Vega a mis mardi soir (mercredi à Paris) sur orbite héliosynchrone le satellite d'observation de la Terre Mohammed VI — A pour le compte du Royaume du Maroc, a annoncé Arianespace.

Le lanceur avait décollé du centre spatial guyanais (CSG) de Kourou à 22h42 locales (01H42 GMT, 02h42 à Paris.

La séparation de ce satellite, d'une masse d'environ 1,1 tonne, est intervenue 55 minutes et 33 secondes après le décollage, a précisé dans un communiqué Arianespace, la société qui commercialise les lancements.

Le satellite Mohammed VI — A a été réalisé par le consortium Thales Alenia Space et Airbus pour le Royaume du Maroc, précise l'AFP. Il doit servir notamment aux activités cartographiques et cadastrales, à l'aménagement du territoire, au suivi des activités agricoles, à la prévention et à la gestion des catastrophes naturelles, au suivi des évolutions environnementales et de la désertification ainsi qu'à la surveillance des frontières et du littoral, a fait savoir Arianespace.

Il s'agit du dixième tir de l'année, et du onzième avec le lanceur Vega depuis le début de son exploitation au CSG en 2012, selon Arianespace.

Lire aussi:

Covid en France: le nombre journalier de contaminations et de décès en légère baisse
«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
L’Allemagne «préoccupée» par le sort de la société civile en Russie: Moscou répond
Tags:
satellite, espace, lanceur Vega, Mohammed VI - A, Arianespace, Guyane française, Kourou, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook