Ecoutez Radio Sputnik
    Kukulcan

    Des archéologues font une découverte inattendue sous la pyramide de Kukulcan au Mexique

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    1911607792

    Des tunnels secrets auraient été découverts sous la pyramide de Kukulcan, joyau de la cité maya de Chichen Itza, au Mexique, connue aujourd'hui sous le nom d’El Castillo

    Des archéologues mexicains auraient découvert plusieurs tunnels secrets sous la grande pyramide de Kukulcan, en analysant la construction à l'aide d'une technique d'imagerie avancée reposant sur un lidar, rapportent des médias locaux.

    D'après les études préliminaires, l'entrée de ce complexe pourrait se trouver dans une chambre funéraire connue sous le nom de l'Ossuaire, une chambre malheureusement difficile à atteindre. Plus intéressant, le complexe se composerait d'un cénote (un gouffre en partie rempli d'eau douce) central et de tunnels menant vers des lacs souterrains situés au nord, à l'ouest, à l'est et au sud, poursuit le site d'actualités FZN.

    Une autre structure analogue, mais plus grande, avait été découverte dans les années 1930, ce qui montre que l'imposant bâtiment a été érigé en au moins trois étapes: trois pyramides construites les unes sur les autres pour parvenir à ce que l'on connait aujourd'hui comme étant El Castillo.

    Auparavant, des chercheurs mexicains avaient démontré que la pyramide de Kukulcan avait été construite comme une «poupée russe».

    La pyramide a en effet été construite afin d'honorer Kukulkan, une divinité représentée par un serpent à plumes, symbolisant à la fois la résurrection et la réincarnation. D'après la légende, cette créature d'un autre temps aurait disparu depuis plusieurs millénaires et les Mayas s'attendaient à ce qu'elle refasse surface à la fin du monde.

    Lire aussi:

    Plus aucun mystère autour de la construction des pyramides égyptiennes
    La momie de Néfertiti bientôt retrouvée?
    Égypte: découverte de la tombe d'une princesse de la XIIIe dynastie
    Tags:
    pyramide, mayas, mystère, archéologie, Kukulcan, Mexique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik