Ecoutez Radio Sputnik
    L'activité volcanique du volcan Kilauea (image d'illustration)

    Refroidir notre planète à l’aide de «volcans», des chercheurs dévoilent leur plan

    © AP Photo/ David Jordan
    Sci-tech
    URL courte
    9734112

    Pour limiter les conséquences négatives du réchauffement climatique et ainsi aider notre planète, des chercheurs ont présenté une stratégie très «risquée» utilisant des «volcans». Elle pourrait, d’après eux, apporter une solution miracle.

    En vue de réduire les effets du réchauffement climatique, les scientifiques de l'Université d'Exeter tenteront d'imiter des éruptions volcaniques, relate le portail d'information EurekAlert.

    La stratégie prévoit notamment le recours à la géo-ingénierie, par une manipulation du climat en injectant dans l'atmosphère des aérosols de manière artificielle.

    En effet, les éruptions volcaniques sont capables de refroidir le climat, parce qu'elles libèrent de grandes quantités de soufre dans la stratosphère qui se transforment en aérosols soufrés et atténuent ainsi les rayons du Soleil.

    Toutefois, des experts mettent en garde contre un tel procédé qui pourrait être dangereux. Il serait efficace dans un hémisphère, mais entraînerait la sécheresse dans l'autre.

    «Nos résultats témoignent que la géo-ingénierie solaire régionale est une stratégie très risquée qui pourrait être avantageuse pour une région au détriment de l'autre», a souligné Dr Anthony Jones, expert en climatologie de l'Université d'Exeter.

    Et d'ajouter qu'il était primordial que les décideurs prennent la géo-ingénierie au sérieux et qu'ils agissent rapidement pour mettre en place une réglementation efficace.

    Lire aussi:

    Modifier l'atmosphère pour contrer le réchauffement climatique
    Les aérosols freinent-ils réellement le réchauffement climatique?
    Plus dangereux qu'une bombe H: la Corée du Nord pourrait faire exploser le volcan Paektu
    Tags:
    manipulation, stratégie, réchauffement climatique, éruption, volcan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik