Ecoutez Radio Sputnik
    Comment le sport durant l’enfance influence l’activité intellectuelle

    Comment le sport durant l’enfance influence l’activité intellectuelle

    CC0 / Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    3130

    Des chercheurs espagnols ont découvert que les activités physiques durant l’enfance stimulaient le développement du cerveau.

    Faire du sport durant l'enfance favorise le développement du cerveau, selon une étude de scientifiques de l'Université de Grenade publiée dans la revue Neuromage.

    Selon les chercheurs, les exercices physiques provoquent des changements dans la structure du cerveau, ce qui affecte directement la réussite scolaire.

    La recherche, qui fait partie du projet ActiveBrains conduisant des essais cliniques parmi plus de 100 enfants âgés d'entre 8 et 11 ans et souffrant d'obésité, est le premier travail scientifique qui se concentre sur la relation entre l'activité physique et le volume de matière grise chez les enfants en surpoids.

    «Notre travail répond à des questions telles que le fait que le cerveau des enfants soit différent avec une bonne et une mauvaise condition physique et comment cela affecte leurs performances scolaires», a déclaré le chercheur Francisco Ortega.

    Les scientifiques ont découvert que l'activité motrice associée au système cardiovasculaire induisait une grande quantité de matière grise dans le sillon frontal inférieur et le sillon temporal supérieur. Ces zones du cerveau sont impliquées dans les processus de lecture et d'élocution.

    Selon les scientifiques, les résultats devraient être pris en compte dans les écoles et autres institutions publiques liées à la santé.

    «L'école est la seule organisation dans laquelle tous les enfants sont obligatoirement rassemblés pendant au moins 10 ans, et c'est donc un environnement idéal pour l'application de ces recommandations», notent les chercheurs.

    Lire aussi:

    Vivez près de la nature pour éviter la dépression et la schizophrénie
    Le cerveau humain capable de voir la réalité en 11 dimensions
    Obésité enfantine: la faute aux grands-mères?
    Tags:
    sport, recherche, chercheurs, cerveau, université, Grenade, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik