Ecoutez Radio Sputnik
    pins

    Les pins russes cacheraient des traces des essais nucléaires US

    © Photo. Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    8216

    Des traces des essais nucléaires réalisés au début des années 60 du XXe siècle par les États-Unis ont été découvertes dans les anneaux de croissance des pins sibériens, ce qui témoigne de l’impact de tels essais sur la planète, affirment des spécialistes russes de l’Institut de physique nucléaire Budker en Sibérie.

    Après avoir effectué des recherches de longue haleine, les chercheurs russes de l'Institut de physique nucléaire Budker de la ville d'Akademgorodok en Sibérie, ont annoncé avoir découvert dans les anneaux de croissance de pins des traces des essais nucléaires réalisés par les États-Unis dans les années 60 du siècle dernier.

    «L'analyse des conséquences des essais nucléaires avec la méthode de la datation par le radiocarbone est assez populaire dans le monde mais les spectromètres de masse les plus proches pour nous se trouvent en Europe et en Amérique. Nous avons obtenu des résultats proches de ceux qui avaient été observés par nos collègues bien que nous ayons analysés des échantillons prélevés pratiquement à un autre bout du monde. Nous avons démontré que les essais nucléaires aux États-Unis ont eu un impact sur l'écologie russe et réciproquement», a expliqué le directeur du laboratoire de recherche, Vassilii Parchomtchuk.

    D'après les chercheurs, les tests nucléaires ont laissé des traces non seulement dans l'atmosphère mais aussi dans le sol et même dans les anneaux de croissance des pins où une présence de carbone 14, isotope radioactif du carbone apparaissant généralement lors des processus de radioactivité de noyaux du plutonium et de l'uranium dans les bombes atomiques, a été observée.

    À partir du 1945, plus de 2.500 essais nucléaires ont été réalisés sur la planète bleue. Environ un tiers de tous ces essais ont été souterrains tandis que 520 ont été réalisés dans l'atmosphère. La puissance de ces explosions, notamment les premiers de cette série, reste encore de nos jours inconnue.

    À l'heure actuelle, les tensions sont à leur comble sur la péninsule coréenne autour du programme balistique et nucléaire de la Corée du Nord. Ainsi, la Corée du Nord a réalisé au cours de ces derniers mois une série inédite de tests de missiles et procédé à l'essai d'une bombe à hydrogène (bombe H). De nombreux hommes politiques ont fait part de leur inquiétude en estimant que le monde était plus proche que jamais de l'éventuelle guerre nucléaire.

    Lire aussi:

    Des îles Marshall à Pyongyang: les essais nucléaires les plus dévastateurs sous la loupe
    Trump joue au «football nucléaire» et est «en mesure de détruire le monde»
    Pyongyang pose ses conditions pour renoncer aux armes nucléaires
    Tags:
    chercheurs, science, écologie, tests nucléaires, Sibérie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik