Ecoutez Radio Sputnik
    Des neurones aideraient à lutter contre l’obésité

    Un nouveau moyen pour lutter contre l’obésité

    CC BY 2.0 / Tony Alter / Full-Figured Man
    Sci-tech
    URL courte
    562

    Un nouveau moyen de lutter contre l’obésité a été découvert par des chercheurs de l’Université d'État de New York. Cette fois, le traitement de ce problème serait lié à la stimulation de certains neurones.

    Les chercheurs de l'Université d'État de New York ont découvert que la stimulation artificielle des neurones du septum (ou cortex septal) dans le cerveau provoquerait une diminution de la consommation de nourriture, annonce la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

    Des hommes et des animaux tendent à manger même quand ils n'ont pas faim, selon les scientifiques. Cette attitude est émotionnelle et est provoquée par les noyaux accumbens (nucleus accumbens septi), des structures du système limbique. Ce dernier prend part au règlement des fonctions des organes intérieurs, de l'odorat, des émotions, du sommeil et de l'éveil. Il aussi est responsable du traitement des signaux liés au stress et à l'agressivité.

    Lors d'expériences, les chercheurs ont injecté un neuroleptique à des souris pour activer ces neurones. Étant excitées elles ont excrété du glutamate, connu comme étant un exhausteur de goût. Et ainsi, ces animaux ont commencé à manger moitié moins que ceux qui n'avaient pas subi le même traitement, sans qu'aucun effet secondaire n'ait été détecté.

    Les scientifiques espèrent que leurs recherches aideront à élaborer de nouvelles méthodes pour lutter contre l'obésité.

    Lire aussi:

    Chien ou chat: qui est le plus intelligent?
    Qui est le plus intelligent, le chat ou le chien? Vous le saurez maintenant
    Pourquoi s’endort-on lorsque l’on s’ennuie?
    Tags:
    chercheurs, obésité, nourriture, science, cerveau, souris, animaux, New York
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik