Ecoutez Radio Sputnik
    Un trou noir

    Les robots russes feraient des découvertes spatiales pouvant révolutionner le monde

    © REUTERS / NASA
    Sci-tech
    URL courte
    Par
    6700
    S'abonner

    Pour mieux comprendre le fonctionnement de l’Univers, un astrophysicien russe a mis au point un réseau unique de télescopes grâce auquel d’importantes découvertes ont été réalisées.

    Le trou noir
    © AFP 2019 EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY
    L'astrophysicien de l'Université d'État Lomonossov de Moscou Vladimir Lipounov a élaboré en coopération avec ses collègues le réseau de télescopes MASTER, unique en son genre, qui a permis de découvrir environ 1.500 nouveaux objets dans l'espace depuis 15 ans. Mais une des plus grandes réussites pour le scientifique est que le télescope installé en Argentine a pu enregistrer une collision d'étoiles à neutrons en août dernier.

    MASTER, système mobile astronomique de télescopes robotisés, se trouve dans cinq villes de Russie, en Afrique du Sud, en Argentine et aux îles Canaries.

    «Nos robots savent tout ce qu'il faut savoir sur le ciel. Nous leur avons appris, nous leur avons fait télécharger des catalogues contenant des informations s'y rapportant. Le robot reçoit un cliché et le compare dans la foulée. Au cours des dernières années, les chercheurs ont découvert environ 1.500 nouveaux objets» spatiaux, a expliqué M.Lipounov.

    Ainsi, grâce à MASTER, les spécialistes ont pu détecter des étoiles variables, des astéroïdes, des comètes, des supernovas, etc. Mais pour M.Lipounov, une des découvertes les plus importantes est celle du 17 août dernier. Ce jour-là, le télescope situé en Argentine a détecté une collision d'étoiles à neutrons. Ce choc a provoqué des ondes gravitationnelles suffisamment puissantes pour être décelable sur Terre.

    D'après le scientifique, pour la première fois dans l'histoire de la science, de l'astronomie, de la physique, des chercheurs ont pu enregistrer les ondes gravitationnelles émises après que deux objets très denses, des étoiles à neutrons, sont entrés en collision.

    «On a pu voir l'endroit où deux étoiles à neutrons sont entrées en collision, et ce résultat est considéré par notre institut comme crucial. La plus importante découverte est faite, le plus difficile est de prédire ses conséquences. Cela ressemble à l'histoire de l'électricité, quand personne ne pouvait dire qu'elle allait bouleverser le monde. Je comparerais notre découverte à l'invention de l'électricité. Cet évènement [la collision des étoiles à neutrons, ndlr] aussi peut avoir des conséquences d'importance et révolutionner notre planète et même l'Univers.»

    Vladimir Lipounov a expliqué qu'une collision d'étoiles à neutrons, qui sont, selon lui, les dinosaures de notre univers, dure pendant quelques dizaines de secondes, et se termine très rapidement.

    «Auparavant, nous considérions que seule une collision de trous noirs pouvait entraîner des ondes gravitationnelles. Il s'est avéré que les étoiles à neutrons étaient aussi capables de le faire.»

    Le 17 août dernier, à 130 millions d'années-lumière, dans la galaxie NGC 4993, plusieurs signaux ont été captés par des télescopes ainsi que par d'autres dispositifs terrestres et spatiaux simultanément, et y compris par MASTER. La collision entre deux étoiles à neutrons a provoqué des ondes gravitationnelles. C'était la cinquième fois que des ondes gravitationnelles étaient repérées depuis la Terre, ce qui a valu le prix Nobel de physique 2017 aux chercheurs à l'origine des instruments qui ont permis cette détection.

    Tags:
    réseau, étoile à neutrons, univers, supernova, ciel, observatoire, trou noir, astéroïde, robot, télescope, comète, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik