Sci-tech
URL courte
125
S'abonner

Des hackers s’en prennent à nouveau aux iPhones: cette fois-ci, ils envoient à leurs utilisateurs des liens vers des «fakes sites» sous forme de notifications système. Le lien a l’air tout à fait authentique.

Des hackers ont inventé un nouveau moyen de profiter de la naïveté de certains utilisateurs d'Apple. Il s'agit cette fois-ci d'un hameçonnage classique, met en garde la société de sécurité antivirus ESET.

À l'en croire, les pirates envoient à des utilisateurs un message les informant qu'ils viennent de faire un achat quelconque sur l'App Store. Il est à noter que le message a l'air authentique, les détails de l'achat et son montant y étant indiqués.

En outre, une «demande de paiement» contenant un lien vers un site d'hameçonnage figure également dans le message. La victime est tenue de confirmer sur le site en question son identité et les données de sa carte bleue, si bien que les hackers peuvent y accéder à tout moment.

La société ESET appelle ainsi à prêter attention à l'adresse de l'expéditeur, qui n'a rien à voir avec celle d'Apple.

La grogne ne cesse de monter ces derniers mois autour des produits Apple.

Ainsi, précédemment, Apple a présenté ses excuses pour avoir réduit les performances des modèles iPhone 6, iPhone 6 Plus, iPhone 6s, iPhone 6s Plus et iPhone SE afin d'augmenter la durée de vie de la batterie et d'éviter des désactivations soudaines du smartphone. La marque a également annoncé son intention de réduire le coût de remplacement des batteries usagées.

Lire aussi:

Visite du «marché du Ramadan» après le couvre-feu, le maire de Vaulx-en-Velin crée la polémique
«Mon fils m'a demandé si le prénom de Pierre existait vraiment»: une femme voilée interpelle Macron – vidéo
François Ruffin espionné par LVMH, Mediapart révèle deux rapports de police
«Un jour normal à la Guillotière»: une bagarre à coups de truelle sur un marché sauvage de Lyon – vidéo
Tags:
bug informatique, hameçon, Apple
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook