Ecoutez Radio Sputnik
    Météorite

    Ces corps célestes qui auraient pu écraser la Terre, bientôt une nouvelle collision?

    © Fotolia / Vadimsadovski
    Sci-tech
    URL courte
    382

    Les bruits autour de météores menaçant la Terre circulent régulièrement depuis des décennies. La faute en est en partie due à des scientifiques dont les recherches font froid dans le dos. Notre planète a déjà subi, au cours de son histoire, plusieurs destructions causées par la chute de corps célestes sans pouvoir s’en protéger.

    Chaque année des milliers de météorites se dirigent vers la Terre, mais plusieurs d'entre eux se consument dans la haute atmosphère et ne touchent pas le sol. Cette semaine les habitants de plusieurs villes du Michigan ont vu un objet brillant de toutes les couleurs passer dans le ciel avant d'entendre une explosion. Le département américain de la Sécurité intérieure a confirmé qu'il s'agissait d'une météorite.

    Avant de regarder dans le ciel à attendre de nouveaux évènements cosmiques, faisons preuve de curiosité en se rappelant les météorites qui ont atteint le sol à très grande vitesse, laissant des traces dans l'histoire de l'humanité.

    Météorite d'Hoba
    Le plus gros fragment de météorite connu à ce jour sous le nom de météorite Hoba a été trouvé en 1920 en Namibie par un fermier labourant son champ. Comme l'indique le portail Voyage-namibie.eu, l'homme aurait été alerté par un bruit métallique.

    Composée de 84% de fer et de 16% de nickel, elle pèse en effet plus de 60 tonnes. Elle mesure 3m de long sur 3m de large pour un mètre de hauteur.

    Bien que la date précise de sa chute ne soit pas connue, certains chercheurs estiment que la météorite se serait écrasée, il y a plus de 80.000 ans. Elle n'aurait pas pour autant creuser de cratère à l'endroit de l'impact ou exploser en de nombreux petits morceaux.

    Météorite Allende

    La météorite Allende est la plus grosse météorite chondrite carbonée jamais trouvée sur Terre. Après un flash et de violentes détonations, la météorite s'est abattue à 1 heure du matin le 8 février 1969 près du village du même nom, dans la province de Chihuahua au Mexique, relate le portail Passionmeteorite.e-monsite.com.

    Environ deux tonnes de débris ont été ramassés en 25 ans sur une surface elliptique de plusieurs centaines de km carrés.

    Météorite de Murchison

    Murchison est une météorite tombée le 28 septembre 1969, près du village de Murchison en Australie, à une centaine de kilomètres au nord de Melbourne. La zone concernée fait environ 13km. Plus de 100kg de fragments ont été retrouvés, dont le plus gros atteint 7kg.

    La météorite de Murchison, célèbre pour contenir des molécules organiques (notamment des dizaines d'acides aminés), regorge sans doute de millions de formes moléculaires différentes. Selon les auteurs de cette découverte, une telle richesse suggère que la diversité des espèces chimiques est plus importante dans l'espace que sur Terre, indique Cieletespace.fr.

    Météorite de Sikhote-Aline

    La météorite de Sikhote-Aline est une météorite ferreuse tombée en 1947 dans la cordillère de Sikhote-Aline en Sibérie orientale en Russie. Cette chute est unique dans l'histoire des météorites, au vu des 70 tonnes qui auraient survécu à son passage embrasé à travers l'atmosphère terrestre, selon le Meteoritical Bulletin.

    Le 12 février 1947 des témoins dans la cordillère de Sikhote-Aline ont pu observer un corps plus brillant que le Soleil venant du nord et descendant à un angle de 41°. Entrant dans l'atmosphère à une vitesse de 14 km/s, la météorite a commencé à se désintégrer. À une hauteur de 5,6 km, la partie la plus importante semblait éclater avec violence. Une traînée de fumée d'une longueur estimée à 32 km, est restée dans le ciel pendant plusieurs heures.

    Événement de la Toungouska

    En 1908, une explosion 1.000 fois plus puissante que celle d'Hiroshima s'est produite dans les lointaines contrées sibériennes. Le 30 juin 1908, vers 7h17, les quelques habitants de la région isolée du Kraï de Krasnoïarsk en Sibérie centrale, assistent à un événement incroyable: un immense halo de lumière bleue aussi scintillant que le soleil traverse le ciel, indique Dailygeekshow.

    Quelques secondes plus tard, ils ont entendu une puissante détonation, suivie d'ondes de choc, brisant les vitres de leurs habitations. L'explosion a détruit intégralement la forêt dans un rayon de plus de 20 km, abattant 60 millions d'arbres. Le souffle a fait des dégâts sur plus de 100 km, des incendies se sont déclenchés et la déflagration a été audible dans un rayon de 1.500 km. On appelle cet épisode l'évènement de la Toungouska.

    Comme l'indique Russie-voyage.com, l'onde de choc a fait la tour de la Terre et des phénomènes mystérieux ont commencé à avoir lieu peu après. On raconte que l'ensemble du continent asiatique a reçu une étrange pluie noire et que le ciel était couvert de nuages d'argent qui ont répandu une lumière étrange. Des nuits lumineuses ont été rapportées jusqu'en Europe, sans que personne ne puisse expliquer l'origine de cet incroyable événement.

    L'hypothèse la plus plausible, retenue au début du XXIe siècle, est celle de l'explosion d'un météoroïde à une altitude comprise entre 5.000 et 10.000m. Cela fait de l'événement de la Toungouska la plus grosse explosion connue de l'histoire humaine due à la rencontre d'un tel corps avec la Terre.

    Météorite de Tcheliabinsk

    Le météore de Tcheliabinsk, désigné par l'Union astronomique internationale comme superbolide de Tcheliabinsk, est un météore ou bolide qui a été observé dans le ciel du sud de l'Oural, au-dessus de l'oblast de Tcheliabinsk, le matin du 15 février 2013 à environ 9 h 20 locales (6 h 20 GMT).

    L'explosion de la météorite de Tcheliabinsk au-dessus de l'Oural méridional et du nord du Kazakhstan a fait plus de 1.500 blessés et a produit des dégâts dans les régions russes de Tioumen, de Kourgan, d'Ekaterinbourg et de Tcheliabinsk. D'après la chaîne de télévision BBC, la puissance de l'explosion a atteint 460 kilotonnes, les ondes de choc dégagées par la chute de la météorite ont fait deux fois le tour de la Terre.

    La masse initiale de la météorite de Tcheliabinsk était de 10.000 tonnes pour une taille de 17m3. La météorite s'est désintégrée en plusieurs fragments, dont un est tombé dans le lac de Tchebarkoul, laissant dans la glace un trou de près de 8 m de diamètre.

    Météorite de Carancas

    La météorite de Carancas est une météorite tombée le 15 septembre 2007 près du village de Carancas au Pérou à proximité de la frontière de la Bolivie et du lac Titicaca. L'impact a formé un cratère et a brûlé le sol des environs.

    Le risque de collision entre la Terre et un météorite

    Alors qu'il y a une théorie sur une chute de météorite qui serait à l'origine de la vie sur Terre, certains se demandent si la fin du monde serait aussi provoquée par une collision entre la Terre et un corps céleste. En tout cas, certains chercheurs sont en effet persuadés qu'une météorite frappera un jour ou l'autre de nouveau la planète et pourrait produire des dégâts irrémédiables, indique le portail Maxisciences.

    Selon Alan Fitzsimmons, expert du centre de recherche en astrophysique rattaché à l'université du Queen's de Belfast en Irlande du Nord, un astéroïde de taille similaire à celui qui avait impacté en 1908 la forêt à Toungouska en Sibérie serait une véritable menace pour l'humanité. Pour Alan Fitzsimmons, la question n'est désormais pas de savoir si cet évènement aura lieu, mais plutôt quand.

    Alan Fitzsimmons n'est d'ailleurs pas le premier à tirer la sonnette d'alarme. Depuis l'incident survenu à Tcheliabinsk en Russie en 2013, les météorites potentiellement dangereuses sont au cœur de nombreuses discussions. Les agences spatiales mondiales, dont la NASA, ont décidé de renforcer leur programme de détection.

    Lire aussi:

    La Terre bientôt frôlée par un astéroïde de 300 mètres?
    Un météore observé vendredi en France intrigue les internautes
    Phénomène inexplicable dans le ciel d'Ekaterinbourg
    Tags:
    météorite de Tcheliabinsk, météorite, NASA, Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik