Ecoutez Radio Sputnik
    Общий анализ крови

    Vers la modification massive d’ADN humains en Chine

    © Sputnik . Anton Denisov
    Sci-tech
    URL courte
    1610

    Grâce à une législation relativement souple, la Chine effectue des expérimentations d’envergure visant à modifier l’ADN d’êtres humains pour soigner certaines maladies mortelles, écrit le Wall Street Journal à l’issue de son enquête journalistique.

    Si des expérimentations visant des modifications génétiques sont interdites dans la plupart des pays, la Chine qui possède un système législatif relativement souple mène déjà ses essais à vive allure depuis 2015, affirme le Wall Street Journal après avoir effectué une enquête.

    En conformité avec les lois chinoises, il est autorisé d'effectuer des expériences sur des bénévoles ce qui a permis au pays de faire une percée considérable en médecine.

    Ainsi, selon le média, des spécialistes chinois ont procédé à la modification d'un génome humain espérant ainsi guérir certaines maladies mortelles.

    Au cours de leurs recherches, des chercheurs chinois se sont aperçus que certaines maladies, dont le cancer, sont provoquées par des modifications dans la structure de l'ADN. Se basant sur cette hypothèse, des médecins chinois essaient donc modifier l'ADN des cellules affectées par la maladie, les rétablissant ainsi dans leur normalité.

    À la base de leur méthode novatrice, il y a la méthode Crispr-Cas9, élaborée conjointement avec des collègues américains.

    Cette méthode suppose un prélèvement de sang chez des patients souffrant du cancer de l'œsophage. Par la suite, le gène gênant le fonctionnement correct du système immunitaire pour combattre le cancer est retiré puis on le réimplante au malade.

    Comme l'indique toutefois le Wall Street Journal, malgré l'innovation de cette méthode, certains scientifiques sont soucieux qu'elle puisse entraîner des changements irréversibles à long terme.

    Lire aussi:

    Dans quel but la Chine modifie-t-elle l’ADN humain?
    Ce que les médecins recommandent pour éviter de développer un cancer
    Le nombre de cancer des poumons augmente chez les non-fumeurs
    Tags:
    ADN, santé, cancer, chercheurs, science, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik