Sci-tech
URL courte
113
S'abonner

L’intelligence artificielle pour prendre soin de porcs! Impossible? Pourtant, c’est tout à fait possible grâce à un nouveau système de contrôle, doté d’une intelligence artificielle et élaboré par le géant chinois en technologies Alibaba. Ce nouveau système veillera sur le taux de natalité et l’état de santé de ces bêtes.

Après avoir signé un accord avec la société d'élevage de porcs Dekon Group et le fabricant d'aliments pour porcs Tequ Group, le géant chinois dans les technologies Alibaba est en train de concevoir un nouveau système contrôlant l'état de santé de ces bêtes ainsi que leur taux de natalité, relate The Vierge.

Ce nouveau système qui sera doté, entre autres d'une intelligence artificielle, saura détecter des spécimens malades. Elle pourra émettre un son pour avertir le personnel et prévenir ainsi une épidémie. Ceci permettrait, selon les fabricants, de baisser le taux de mortalité jusqu'à 3%.

Comme l'indique le média, l'intelligence artificielle saura également reconnaître les bêtes grâce à un marquage spécial et obtiendra automatiquement les informations relatives à leur âge, leur poids et leur race. Ces informations seront actualisées dans le cas de changement des paramètres.

Dans l'avenir, les fabricants envisagent de perfectionner le système jusqu'à ce qu'il puisse relier les informations sur l'activité physique des porcs s avec leur état de santé.

Le coût du contrat pour la réalisation de ce système est estimé à des dizaines de millions de dollars.

Actuellement, la moitié des cochons du monde, soit quelque 700 millions de cochons vivent en Chine.

Lire aussi:

Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
«Je vais tous vous crever»: appelés pour des violences conjugales, des policiers se font tirer dessus
Une personne vaccinée peut-elle être considérée comme cas contact?
Tags:
technologies, science, porc, cochon, intelligence artificielle, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook