Ecoutez Radio Sputnik
    Conséquences d'un séisme à Taiwan

    Séisme, test nucléaire, trous dans le sol: ces réalités sismologiques peu connues

    © AFP 2018 Anthony Wallace
    Sci-tech
    URL courte
    484

    Les secousses récentes de magnitude 4,7 au Royaume-Uni, les séismes devenus presque réguliers à Taïwan et les meurtriers en Iran... Tandis que les tremblements de terre semblent devenir effrayamment fréquents, voici un bref aperçu des faits sismologiques que vous ne connaissiez probablement pas.

    séisme
    © AFP 2018 Richter magnitude scale
    Pas un jour ne se passe sans qu'un séisme ne se fasse ressentir sur notre planète: une série de secousses ressenties dans le Var et les Alpes-Maritimes dans la nuit de samedi à dimanche, un séisme de magnitude 6,1 dans le sud du Mexique lundi. Aujourd'hui, un tremblement de terre de magnitude 3,8 s'est produit dans le sud de la Russie dans la matinée, sans pour autant faire de victimes ni de dégâts. Petit tour d'horizon du dossier sismique pour mieux comprendre les processus de ces derniers temps.

    Peut-on faire des pronostics?

    Globalement, le centre national américain d'information pour les tremblements de terre enregistre entre 12.000 et 14.000 séismes par an, tuant quelque 8.000 personnes. En cela, il n'existe aucun moyen scientifiquement plausible de prédire un séisme particulier, l'heure ou l'endroit où il frappera, selon l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS). De même, les changements dans le comportement des animaux ne peuvent pas non plus servir d'indices pour prédire des tremblements de terre.

    Les séismes en soi ne tuent pas

    Les tremblements de terre ne font pas de victimes, mais le plus grand risque concerne ses conséquences: les infrastructures et l'environnement endommagés qui peuvent avoir une force meurtrière pendant ou après les secousses. Selon l'USGS, il y a eu de grands tremblements de terre avec très peu de dommages parce qu'ils ont causé peu de secousses ou les infrastructures ont pu y résister. En revanche, de plus petits tremblements de terre peuvent provoquer de fortes secousses et par conséquent des dommages importants.

    En même temps, outre les dégâts et les victimes, un fort séisme est capable de provoquer des changements plutôt globaux. Ainsi, un tremblement de terre de magnitude 8,8 au Chili a fait «bouger» la ville de Concepcion de quelque trois mètres vers l'ouest le 27 février 2010. Le séisme a également raccourci les jours de la Terre de 1,26 microseconde et a légèrement changé la rotation de la planète, indique la NASA.

    Où les séismes se produisent-ils le plus souvent?

    L'hémisphère nord vit plus de tremblements de terre que l'hémisphère sud, signale l'Université d'Utah. En cela, 80% des séismes se produisent dans la ceinture de feu, vaste zone de l'océan Pacifique où se rencontrent de nombreuses plaques tectoniques. Cette région est également sujette à des éruptions volcaniques qui affectent des millions de personnes vivant dans certaines régions de l'Alaska, de la Californie, d'Hawaï et du Japon.

    Séismes et volcans, existe-t-il un lien?

    Certains, mais pas tous les tremblements de terre sont liés aux volcans. La plupart des tremblements de terre ont lieu le long des extrémités des plaques tectoniques, et c'est là que se trouvent la plupart des volcans, précise l'Université d'État de l'Oregon. Cependant, la majorité de tremblements de terre sont causés par l'interaction des plaques et non par le mouvement du magma.

    Quel lien entre les tests nucléaires et les tremblements de terre?

    séisme
    © AFP 2018 Richter magnitude scale
    Alors qu'un séisme de 2,9, enregistré à proximité d'un site d'essais nucléaires en Corée du Nord, à Sungjibaegam, a suscité une vague de panique quant à un possible essai d'une bombe à hydrogène, les scientifiques s'accordent majoritairement pour dire que même de grandes explosions nucléaires ont peu d'effets sur l'activité sismique. En guise d'exemple, les plus grands essais thermonucléaires souterrains menés par les États-Unis ont été déclenchés à Amchitka à l'extrémité ouest des îles Aléoutiennes, le plus important étant le test de cinq mégatonnes Cannikin, survenu le 6 novembre 1971 et qui n'a pas déclenché de tremblement de terre sur ces îles sismiquement actives.

    En outre, le 19 janvier 1968, un test thermonucléaire, dénommé Faultless, a eu lieu dans le centre du Nevada. Localement, il y a eu quelques tremblements de terre mineurs entourant les explosions qui ont libéré de petites quantités d'énergie. Les scientifiques ont examiné le taux d'occurrence de tremblements de terre dans le nord de la Californie, non loin du site d'essai, lors des tests et n'ont trouvé aucun indice pour relier les essais avec les tremblements de terre dans la région.

    Le sol, peut-il s'ouvrir lors d'un tremblement de terre?

    Tandis que des œuvres cinématographiques présentent des images montrant la terre s'ouvrir pendant un séisme, des chercheurs de l'USGS expliquent que les sols des deux côtés de la faille glissent l'un vers l'autre, sans se séparer. Si les failles pouvaient «s'ouvrir», il n'y aurait pas de friction, et sans frottement, il n'y aurait pas de tremblement de terre.

    En cela, des crevasses peu profondes peuvent se former, par exemple, en raison des glissements de terrain ou d'autres «effets collatéraux» du séisme.

    Quel est le séisme le plus meurtrier?

    Le tremblement le plus mortel et dévastateur jamais recensé est celui de Shaanxi, en Chine, survenu le 23 janvier 1556. Le tremblement de terre a causé la mort d'environ 830.000 personnes.

    Concernant le séisme récent au pays de Galles, il n'a pas été tout à fait imprévisible. Selon un porte-parole du British Geological Survey (BGS), c'est le plus grand tremblement de terre en Grande-Bretagne de ces 10 dernières années, depuis que l'île avait été frappée par un séisme de magnitude 5,2 en 2008.

    «Le séisme s'est produit dans une partie sud du pays de Galles, zone secouée par de nombreux autres tremblements importants ces derniers siècles», a-t-il affirmé, précisant que les secousses de magnitude 5,2 en 1906 avaient été les plus destructrices du XXe siècle.

    Lire aussi:

    Après le séisme du Sichuan, les sauveteurs russes offrent leur aide à la Chine
    Le plus grand tremblement de terre sur la planète: ce sera où et quand?
    Selon Séoul, le séisme en Corée du Nord serait naturel
    Tags:
    sismologie, tests nucléaires, science, volcan, séisme, USGS (institut de veille géologique américain), océan Pacifique, Californie, Hawaï, Alaska, Royaume-Uni, Chine, Japon, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik