Ecoutez Radio Sputnik
    foudre (image de démonstration)

    Des physiciens ont pris en photo une «foudre en boule» quantique

    CC0 / pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    3121

    Des physiciens finlandais et américains ont créé et pris en photo un objet quantique original, une sorte du cyclone magnétique ressemblant aussi bien par son apparence que par ses caractéristiques à une foudre en boule.

    Les foudres en boule représentent un phénomène météorologique rare et encore insuffisamment expliqué. Elles se présentent sous la forme d'une sphère lumineuse d'une vingtaine de centimètres de diamètre qui peut apparaître au cours d'un orage. Néanmoins, leur nature n'a pas encore été profondément étudiée. Des scientifiques finlandais et américains semblent avoir fait une percée dans l'éclaircissement de cette question, écrit la revue Science Advances.

    Mikko Möttönen, spécialiste à l'Université Aalto en Finlande, et ses collègues ont supposé que les foudres en boule n'avaient pas seulement des origines électriques mais aussi une nature quantique. Au cours d'une expérience visant à vérifier leur hypothèse, ils ont réussi à créer un analogue de ce phénomène naturel, en expérimentant avec des objets particuliers du monde quantique appelés skyrmions.

    Un skyrmion, quant à lui, est une superposition quantique de baryons et d'états de résonance, ou plus simplement un vortex ou tourbillon de spin sur une surface, qui peut être créé par la pointe d'un microscope à effet tunnel.

    Quoique les véritables skyrmions n'aient pas encore été découverts, leurs analogues les plus proches sont des structures bidimensionnelles composées de matériaux magnétiques ou bien de matières comme le siliciure de manganèse. Des tourbillons de cette nature apparaissent tout seuls dans des conditions particulières, par exemple au contact de températures proches du zéro absolu.

    «Il est très surprenant que nous ayons réussi à créer un nœud synthétique électromagnétique, une foudre en boule quantique, en n'utilisant que deux courants électriques antipodaux. Tout ceci atteste du fait que des foudres en boule naturelles de ce type peuvent se former à partir de "foudre ordinaire"», a expliqué M.Möttönen.

    Lire aussi:

    Magie quantique: le premier «téléphone» protégé des écoutes mis en service en Russie
    Des chercheurs russes ouvrent la voie à de nouvelles méthodes de cryptage quantique
    Un satellite chinois transmet un message quantique sécurisé, une première mondiale
    Tags:
    physique, chercheurs, science, foudre, foudre en boule
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik