Ecoutez Radio Sputnik
    obésité

    Et si le surpoids avait tout de même des avantages?

    © Photo. Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    129

    Bien que l’obésité soit considérée comme un facteur de risque pour la santé humaine, des chercheurs canadiens nuancent cet avis répandu, lui attribuant certains avantages ignorés. Selon eux, l’augmentation du poids stimule l’activité de la protéine transmembranaire neuropiline 1, qui joue un rôle dans le métabolisme des lipides.

    Des scientifiques de l'Université de Montréal au Canada ont constaté que l'augmentation du poids pourrait avoir des avantages inattendus pour la santé humaine, a rapporté la revue MedicalXpress.

    En effet, comme l'ont établi les chercheurs canadiens, l'augmentation du poids stimule l'activité de la neuropiline 1, une protéine transmembranaire qui joue un rôle important dans le système immunitaire. Leur étude leur a permis de montrer qu'elle intervenait également dans le métabolisme des lipides.

    Les spécialistes rappellent que les lipides sont conservés dans l'organisme humain sous forme de triglycérides et de cholestérol dans des tissus composés d'adipocytes, cellules spécialisées dans le stockage de la graisse. Ils ont montré que la neuropiline 1 s'accumulait dans ces mêmes tissus.

    En fonction de la quantité de calories ingérées, les adipocytes soit brûlent les lipides pour fournir à l'organisme une source d'énergie supplémentaire, soit les accumulent. Lorsque la quantité de triglycérides et de cholestérol devient excessive, des facteurs inflammatoires se déclenchent, qui endommagent les parois des vaisseaux sanguins et détériorent les fonctions du système cardio-vasculaire.

    Au cours de leur recherche, les scientifiques canadiens ont constaté que la protéine transmembranaire neuropiline 1 permet de réduire ces effets négatifs. Les expériences qu'ils ont effectuées sur des souris, qui avaient reçu cette protéine par la voie d'une transplantation de moelle osseuse, ont montré qu'elle permet de rétablir le contrôle de la glycémie.

    Lire aussi:

    Ce n’est pas la faute des bonbons! Le véritable coupable de l’obésité révélé
    Ce type de régime serait susceptible de prolonger la vie
    Un lien entre le fast-food et le système immunitaire établi, des médecins inquiets
    Tags:
    chercheurs, science, obésité, santé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik