Ecoutez Radio Sputnik
    Univers

    Fin de l’Univers: un nouveau scénario met en scène une boule d’énergie négative

    © Photo. ESO/J. Emerson/VISTA. Acknowledgment: Cambridge Astronomical Survey Unit
    Sci-tech
    URL courte
    2415

    Ironie du sort, la célèbre «particule de Dieu» pourrait causer un jour la destruction complète de notre Univers, selon une étude de chercheurs de l'Université Harvard.

    Une bulle d'énergie négative pourrait causer l'effondrement de notre Univers, avertissent des chercheurs de l'Université Harvard cités par New Scientists. Toujours d'après eux, il est probable que le processus de destruction de l'Univers ait déjà commencé.

    Selon les scientifiques, la fin de notre Univers pourrait s'avérer aussi «absurde» et spontanée que sa naissance. La collision avec une boule d'énergie négative qui serait produite par le fameux boson de Higgs suffira pour mettre fin à son existence.

    Le boson de Higgs est également appelé «particule de Dieu». Les chercheurs voient ainsi une sorte d'ironie en ce que la particule fondamentale qui donne une masse à toute la matière contenue dans l'Univers est également capable d'entraîner un jour la destruction complète de ce dernier.

    Le modèle standard des particules élémentaires table sur une disparition prolongée et progressive de l'Univers. Cependant, il est toujours probable que notre monde puisse disparaître beaucoup plus vite. Qui plus est, il se peut que ce processus ait déjà commencé lors de l'interaction avec un trou noir, affirment les chercheurs cités par le magazine.

    Lire aussi:

    Nouvelle hypothèse pour expliquer l'évaporation des trous noirs
    Six énigmes que la science est toujours incapable de résoudre
    Le Grand collisionneur de hadrons a enregistré la désintégration du boson de Higgs
    Tags:
    antimatière, boson de Higgs, Université Harvard, Univers
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik