Sci-tech
URL courte
4291
S'abonner

Les chercheurs en sont encore à débattre sur la façon la plus bénéfique de préparer l'ail mais affirment d’ores et déjà que cette plante est bénéfique pour la santé.

La consommation d'ail est capable de réduire le risque de développement de certains types de cancer, de maladies cardiovasculaires et de diabètes de type 2, selon des chercheurs de l'université anglaise de Nottingham, lit-on dans la revue Trends in Pharmacological Sciences.

L'effet bienfaisant de l'ail change en fonction de la méthode de préparation mais les scientifiques n'ont pas encore déterminé laquelle des méthodes est la plus efficace.

Selon les auteurs de l'étude, l'ail produit une variété de composés de soufre lors de la préparation s'il est haché, fermenté dans de l'alcool ou pressé pour en produire de l'huile.

Ces composés de soufre peuvent affecter le nombre de «molécules de signalisation» qui sont produites naturellement dans le corps humain et participent à la régulation de processus physiologiques et biochimiques.

«Il y a beaucoup de possibilités dans ce domaine pour trouver des approches qui pourraient réduire le risque de maladies et améliorer la santé humaine, mais on en revient à la question de savoir ce qui se arrive réellement à ces composés lors du métabolisme», a indiqué Peter Rose, l'un des auteurs de l'étude, cité par l'Independent.

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
«Éric Zemmour continue de me harceler», affirme la chroniqueuse Hapsatou Sy
Tags:
ail, santé, science
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook