Ecoutez Radio Sputnik
    Fusée Longue Marche 7

    Le premier lanceur réutilisable chinois aura un moteur d’inspiration soviétique

    © AP Photo / Zeng Tao/Xinhua
    Sci-tech
    URL courte
    170

    À l'horizon 2020, la Chine compte lancer sa première fusée conçue selon des technologies réutilisables, dont les propulseurs seront construits sur la base de moteurs soviétiques.

    La Chine envisage de lancer en 2020 sa première fusée avec le premier étage réutilisable, relate SpaceNews citant Long Lehao, concepteur en chef de l'Académie chinoise de technologie des lanceurs.

    La fusée Longue marche 8 (Changzheng en chinois), capable de transporter jusqu'à 4,5 tonnes de charge utile à une orbite héliosynchrone de 700 kilomètres d'altitude, a été choisie en tant que prototype pour les essais de technologies réutilisables.

    Le bloc central de la nouvelle fusée est basé sur celui du missile Longue marche 7 et complété par deux propulseurs d'appoint construits sur la base des moteurs-fusées soviétiques RD-120. Selon M.Long, le premier étage et les propulseurs devraient pouvoir être récupérés grâce à un atterrissage à la verticale.

    Les fusées Longue Marche constituent une famille de lanceurs regroupant en fait trois sous-ensembles de missiles qui ne partagent aucun composant. Pour le moment, les fusées Longue Marche, construites par la Société de sciences et technologies aérospatiales de Chine (CASC), totalisent 249 succès et 11 échecs, soit un taux de réussite de 95,77%.

    Pour 2018, la République populaire de Chine envisage d'effectuer pas moins de 40 lancements spatiaux, ce qui constituera un record absolu pour l'Empire du milieu.

    Lire aussi:

    La Chine vise un record spatial en 2018
    Face à Elon Musk et SpaceX, Roscosmos annonce la couleur
    La date de l'essai de la première fusée spatiale russe réutilisable révélée
    Tags:
    fusée, technologies, lanceur, Longue marche (Changzheng), CASC, Académie chinoise de technologie des lanceurs, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik