Sci-tech
URL courte
4132
S'abonner

Porter un soutien-gorge 24 heures sur 24 a des effets négatifs sur la santé féminine car cela augmente le risque de développement du cancer du sein, affirment des spécialistes à l’issue de nombreuses recherches d’envergure.

De nombreuses études ont été menées au cours de dernières années pour analyser l'impact du soutien-gorge sur la santé féminine.

Les derniers résultats obtenus par le spécialiste britannique en mammologie Seth Rankin ont permis de constater que le port de cet accessoire s'avèrait être dangereux pour la santé.

Ainsi, comme l'indique le spécialiste, les femmes qui portent leur soutien-gorge 24 sur 24, sont plus sensibles au risque de développement du cancer du sein par rapport à celles qui ne gardent cet accessoire que 12 heures par jours voire moins.

M.Rankin insiste sur le fait qu'il est fortement déconseillé de dormir avec son soutien-gorge car ce dernier exerce une pression constante sur les ganglions lymphatiques.

«Même si le soutien-gorge ne serre pas trop, il peut empêcher la libre circulation de la lymphe, ce qui, à son tour, provoque des œdèmes et des processus inflammatoires chroniques», affirme-t-il, cité par le portail ZIV.

Une autre étude a été réalisée pendant 15 ans par le professeur Jean-Denis Rouillon du CHU de Besançon. Lors de ses recherches, il a analysé les informations embrassant un échantillon de 300 femmes, âgées entre 18 et 35 ans.

En s'appuyant sur des mesures chiffrées et scientifiques, le médecin français insiste sur le fait que le port du soutien-gorge est nuisible pour la poitrine féminine.

«En effet, comme le sein n'est pas fixé en profondeur sur la cage thoracique mais qu'il suspendu au niveau des clavicules, en portant un soutien-gorge, le sein finit par s'étioler. Or si les femmes laissaient leurs poitrines libres leurs seins seraient obligés de se mettre en tension et donc de se renforcer naturellement. C'est un peu comme si le soutien-gorge était une béquille: lorsque vous marchez avec des béquilles les muscles de vos jambes sont plus faibles. Sans béquilles, vos muscles se renforcent et son plus fermes», rapporte la chaîne BFM TV en reprenant les propos de M.Rouillon.

Comme son collègue britannique, M.Rouillon déconseille vivement le port de wonderbras et autres push-up car ils compriment les tissus, gênent la circulation sanguine et lymphatique. Il va même jusqu'à supposer un éventuel lien entre le cancer du sein et le port de soutien-gorge.

Lire aussi:

Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995
La police biélorusse ouvre le feu, avec des fusils à pompe, sur des personnes criant depuis leurs balcons
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
cancer, seins, santé, science
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook