Sci-tech
URL courte
5182
S'abonner

Lorsqu’il a choisi sa place dans l’avion, ce Norvégien ne pouvait prévoir la surprise que sa place près du hublot lui réserverait. Quelques minutes après son décollage d’Oslo, il a été émerveillé par le spectacle rarissime que lui a offert le ciel, à savoir un «Soleil triangle».

Le Norvégien Pål Tengesdal a eu la chance d'être le témoin d'un phénomène optique unique. Quelques minutes après le décollage de son avion de l'aéroport d'Oslo-Gardermoen, il a vu par le hublot quelque chose d'extraordinaire: une lettre X lumineuse qui planait dans le ciel. Il l'a tout de suite prise en photo avec son smartphone. D'après lui, il lui a été possible d'observer ce phénomène pendant deux minutes, mais une fois que l'avion est sorti de la zone nuageuse qu'il traversait, la lettre X est disparue.

​En termes scientifiques, il s'agissait d'un type rare de halo, demi-cercle autour du point antisolaire, c'est-à-dire situé à l'exact opposé du Soleil, selon les informations communiquées par des médias.

Il est très difficile d'observer ce phénomène qui est par ailleurs presque insaisissable: il faut se trouver au bon endroit au bon moment et regarder dans la bonne direction à un moment bien précis. Il faut en outre regarder du côté du soleil vers le bas, sur les nuages de glace, où les réflexions subhorizontales des facettes des cristaux de glace créent ces lignes étranges.

Le siège qu'occupait le Norvégien dans l'avion était idéal pour le faire. L'ombre de l'avion s'est retrouvée dans le centre losangique «X» (dans le point antisolaire) et une fine couche des nuages planait au-dessous de l'appareil.

Lire aussi:

Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Une nouvelle carte du déconfinement rendue publique lors du discours du Premier ministre
Jean-Jacques Bourdin flashé à 186 km/h à plus de 100 km de son domicile, son permis de conduire confisqué
Tags:
phénomène naturel, Soleil, Oslo, Norvège
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook