Ecoutez Radio Sputnik
    Des boules de savon

    Une substance prolongeant la durée de vie découverte

    CC BY 2.0 / Jake Guild / Manipur (Portfolio)
    Sci-tech
    URL courte
    1192

    Un groupe de scientifiques américains a découvert un enzyme spécifique, susceptible d’avoir un impact sur le processus de vieillissement de l’organisme humain.

    Les chercheurs de l'Université Marshall, à Huntington, en Virginie-Occidentale (États-Unis) ont réussi à démontrer que la substance Na+/K+-ATPase, couramment appelé pompe sodium-potassium, prenait part au cycle de génération des espèces réactives de l'oxygène (ROS), en prolongeant ainsi l'espérance de vie d'un organisme, relate le portail d'actualités scientifiques EurekAlert.

    Pour donner du poids à leur hypothèse, les chercheurs ont mené des expériences sur des souris de laboratoires. Pendant un an, ils ont donné aux rongeurs une nourriture riche en lipides et carbohydrates.

    Selon les scientifiques, ce régime alimentaire provoque le développement d'un vieillissement précoce puisque l'organisme produit plus d'espèces réactives de l'oxygène, qui entraînent à leur tour l'oxydation et la mort ultérieure des cellules.

    Cependant, les chercheurs ont constaté que les souris à qui on avait administré de la Na+/K+-ATPase vieillissaient beaucoup moins rapidement que leurs congénères qui n'en avaient pas profité.

    Les scientifiques ont également mené des expériences sur des cellules du tissu conjonctif humain et obtenu des résultats similaires.

    D'après les chercheurs, un nouveau médicament sur la base de cet enzyme pourrait être utilisé sous peu dans une thérapie antivieillissement.

    Tags:
    vieillissement, espérance de vie, science, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik