Ecoutez Radio Sputnik
    Croiseur russe Dmitri Donskoï

    Un croiseur de l’époque de la guerre russo-japonaise crée la discorde en Corée du Sud

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    2112

    L’épave à bord de laquelle se trouverait un trésor a mis le feu aux poudres entre des scientifiques et une société sud-coréenne.

    Récemment découverte en Corée du Sud, l’épave du croiseur russe Dmitri Donskoï, coulé en 1905, est au cœur d’un différend: en effet, des scientifiques et la société Shinil Group se disputent le titre d’inventeur de ce trésor historique à bord duquel se trouveraient des tonnes d’or, évaluées à quelque 133 milliards de dollars. 

    Dans la publication parue dans le journal local Hankyoreh, on précise que des représentants de l’Institut coréen de recherche marine et de technologies (KOIST) ont contesté les informations selon lesquelles la société en question a été la première à découvrir l’épave. 

    ​Ils affirment que des débris de ce bâtiment, coulé durant la guerre russo-japonaise, avaient été découverts encore en 2003 par des chercheurs de ce même Institut, ce qui est confirmé par des documents et des clichés d’archives.

    Qui plus est, ils sont persuadés que Shinil Group s’est servi des données obtenues par KOIST pour localiser le lieu où gît l’épave. 

    Dans son commentaire à Sputnik, Kirill Kolesnitchenko, maître de conférences à l’Université fédérale d'Extrême-Orient, considère que ces déclarations de Shinil au sujet du trésor qui se trouverait à bord de l’épave ne sont qu’un moyen employé par la société pour attirer l’attention. 

    Et de rappeler que les dépouilles des membres de l’équipage russe se trouvant à bord de l’épave, on n’a pas le droit de la remonter  sans l’autorisation de la Russie. 

    Lire aussi:

    Une startup sud-coréenne n’entendrait pas céder à la Russie les droits au Dmitri Donskoï
    Des plongeurs français explorent l’épave d’un chasseur US de la Seconde guerre mondiale
    Que fait ce sous-marin soviétique dans le golfe de Finlande?
    Tags:
    trésor, croiseur, Corée du Sud, Japon, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik