Sci-tech
URL courte
1101
S'abonner

Une équipe d’archéologues a découvert au Myanmar les restes fossilisés d’un serpent «minuscule» piégés dans de l’ambre, dont l’âge pourrait atteindre 99 millions d’années.

Les serpents sont des créatures incroyablement efficaces du point de vue de l'évolution: ils ont survécu aux catastrophes naturelles les plus meurtrières de l'Histoire et sont restés relativement inchangés pendant de longues périodes.

Une équipe internationale de chercheurs sous la houlette de Lida Xing de l'Université des géosciences de Chine à Pékin l'a de nouveau démontré après avoir découvert au Myanmar les restes fossilisés d'un serpent piégé dans de l'ambre. Le reptile aurait vécu dans les forêts ténébreuses du Crétacé. Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans la revue Science Advances.

À l'époque en question, les tyrannosaures, les triceratops et les spinosaures dominaient la Terre et le serpent découvert était loin de rivaliser en taille, relate le journal The New York Post. Le reptile fait seulement 5cm de long, ce qui correspond à la longueur de certains serpents existant de nos jours, bien qu'il ne soit pas superflu de noter que les fossiles ne sont pas complètement intacts, le serpent n'ayant pas de tête.

Les scientifiques ne savent pas encore expliquer de quelle façon le serpent a été décapité, ce qui laisse libre cours à toutes sortes de spéculations.

D'après les chercheurs, il s'agit du tout premier exemple d'un serpent ayant vécu à la même époque que les dinosaures géants. Les scientifiques comptent continuer leurs recherches afin d'en savoir davantage sur les capacités des serpents à s'adapter à leur environnement sans toutefois subir de grands changements au niveau de leur morphologie. 

Lire aussi:

Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une adolescente de 17 ans tuée à coups de couteau dans le Val-de-Marne
Manif pro-Palestine interdite: le conflit israélo-palestinien s’invite aux présidentielles françaises de 2022
Tags:
fossiles, ambre, archéologie, Myanmar
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook