Ecoutez Radio Sputnik
    Un morse

    L’ivoire de morse fournit des indices sur le destin des colonies viking perdues

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    Sci-tech
    URL courte
    320

    L’analyse de l’ADN de morses contenue dans des objets précieux conservés dans des dizaines de musées européens a permis de comprendre la raison de la disparition des colonies de vikings qui avaient prospéré pendant des siècles au Groenland.

    Les Vikings ont pénétré en Groenland pour se procurer des défenses de morses dont ils ont monopolisé le commerce pendant quatre siècles, ont conclu des généticiens et historiens, auteurs d'un article publié dans la revue Proceedings of the Royal Society B.

    L'analyse génétique montre que vers l'an 1100, le Groenland est devenu le principal fournisseur d'ivoire de morse pour l'Europe occidentale. L'importante demande en ce matériau a maintenu l'existence des colonies de Vikings dans cette île pendant quatre siècles.

    «Il est possible que la quasi-totalité de l'ivoire de morse en Europe occidentale pendant le Haut Moyen Âge provenait du Groenland», a déclaré Bastiaan Star, scientifique à l'Université d'Oslo et l'un des auteurs de l'étude.

    La raison pour laquelle les colonies de Vikings ont finalement disparu reste encore à éclaircir.

    L'étude a révélé qu'au cours de la période de peuplement nordique entre environ 1120 et 1400, au moins 80% de l'ivoire de morse provenait directement du Groenland.

    James Barrett, l'un des auteurs de l'étude et archéologue à l'Université de Cambridge, a examiné «des boîtes poussiéreuses et a parcouru des catalogues de musées» en Norvège, en France, en Allemagne, en Irlande et au Royaume-Uni avant de comprendre que les défenses étaient souvent vendues attachées à des fragments de crânes de morse, et que l'os pouvait fournir de l'ADN. M.Barrett a retrouvé et analysé 23 artefacts médiévaux, après avoir examiné des centaines d'objets connexes dans plus d'une douzaine de musées européens.

    «Il s'agit de la première étude qui montre de manière concluante que les exportations de morses du Groenland ont presque atteint le statut de monopole en Europe», a déclaré Poul Holm, historien de l'environnement au Trinity College de Dublin.

    Pendant près de 500 ans, les descendants norvégiens d'Erik le Rouge ont construit des églises et des manoirs et ont étendu leurs colonies sur les franges glaciales de la civilisation européenne. Au Groenland, ils avaient des églises en pierre construites avec des cloches en bronze et des vitraux, un monastère et leur propre évêque. Leurs colonies ont pris en charge plus de 2.000 personnes en même temps.

    Puisque l'ivoire de morse était la clé de la richesse médiévale du Groenland, les experts soupçonnent désormais qu'un effondrement du marché de l'ivoire aurait pu aider à la dégradation de ces colonies norvégiennes. Elles ont disparu dans les années 1400, après que la vie en Europe continentale eut été ébranlée par la peste noire et le début du petit âge glaciaire, une ère de climats plus froids. Ces catastrophes ont miné la demande en ivoire de morse, a conclu M.Barrett.

    Lire aussi:

    Mohamed Morsi condamné à trois ans de prison pour «outrage à la magistrature»
    Des images uniques de requins du Groenland diffusées par des chercheurs canadiens (vidéo)
    Dix animaux pour un habitant: une «nuée» de morses près d’un village en Alaska (photos)
    Tags:
    science, ivoire, morse, histoire, Vikings, Groenland
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik