Ecoutez Radio Sputnik
    sommeil

    Etre paresseux serait la meilleure façon de vivre plus longtemps

    CC0 / C_Scott
    Sci-tech
    URL courte
    661

    Une étude scientifique a révélé que la paresse s’était avérée au fil de l’évolution être une compétence de survie efficace pour certains organismes et que cette stratégie augmentait les chances de survivre à long terme, lit-on dans la revue Proceedings of The Royal Society B.

    Les résultats d'une récente recherche publiée dans la revue Proceedings of The Royal Society B: Biological Sciences montrent que la paresse est une stratégie efficace de survie à long terme.

    Les scientifiques ont ainsi étudié 299 espèces de mollusques du Pliocène, il y a 5 millions d'années, jusqu'à nos jours. 

    Ils sont parvenus à la conclusion que les espèces à faible consommation d'énergie avaient réussi à survivre plus longtemps que les organismes ayant un taux métabolique plus élevé.

    Les scientifiques espèrent maintenant pouvoir appliquer cette idée dans leurs études sur d'autres espèces menacées d'extinction, dans l'espoir d'améliorer leur longévité.

    «Peut-être qu'à long terme, la meilleure stratégie évolutive pour les animaux sera la lassitude et la lenteur car plus le taux métabolique est bas, plus ils auront de chances de survivre», a expliqué Bruce Lieberman, professeur d'écologie et de biologie évolutive, cité par la plateforme UPI.

    Bien que l'étude indique qu'il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles certaines espèces sont plus en danger d'extinction que d'autres, découvrir que le métabolisme joue un rôle dans la survie aidera les scientifiques à estimer plus précisément les probabilités d'extinction d'une espèce.

    En conclusion, les experts ajoutent qu'ils devront examiner davantage le lien entre le métabolisme et l'extinction chez d'autres groupes d'animaux afin de mieux comprendre leur interdépendance. 

    Lire aussi:

    Sauver des animaux rares en les clonant?
    Pourquoi les monstres marins ont disparu
    L'«anéantissement» de la vie sauvage s'accélère
    Tags:
    recherche, science, longévité, paresseux, paresse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik