Sci-tech
URL courte
31010
S'abonner

En Corée du Sud, un homme âgé de 71 ans, victime de fièvres récurrentes et de douleurs aiguës dans la main gauche qui se sont manifestées 12 heures après l’ingurgitation de poisson cru, a été hospitalisé. En dépit des efforts des médecins, l’homme a dû subir une ablation de la main.

Après avoir consommé du poisson cru dans un bar à sushi local, un Sud-Coréen de 71 ans atteint de diabète de type 2 et d'une insuffisance rénale terminale, s'est vu pousser des bulles hémorragiques sur la paume de la main gauche et développer un gonflement érythémateux avec des ecchymoses sur le dos de la main et de l'avant-bras gauche, relate le New England Journal of Medecine.

D'après les médecins qui se sont penchés sur son cas, sa main avait été contaminée par des bactéries pathogènes Vibrio vulnificus, pénétrant l'organisme du patient dans le poisson cru.

Suite à une opération d'urgence, les médecins sont parvenus à isoler les Vibrio vulnificus des bulles gonflées, mais malgré leur intervention, les lésions cutanées du patient ont évolué vers des ulcères nécrotiques profonds et celui-ci a dû subir une ablation de la main, 25 jours après l'opération.

Les patients qui souffrent de certains troubles immunitaires, de maladies hépatiques chroniques ou du cancer, présentent un risque accru de complications en cas de contamination aux Vibrio vulnificus, ont mis en garde les médecins. 

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth, dont le directeur, en détention
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
Tags:
bactérie, poisson, sushi, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook