Ecoutez Radio Sputnik
    repas

    La science enterre le mythe entourant les dangers de manger le soir

    CC0 / YenniVance
    Sci-tech
    URL courte
    2110

    Des dysfonctionnements dans les rythmes circadiens ainsi qu’un régime alimentaire non régulé par des heures bien précises ne sont pas aussi importants que ce que l’on croyait auparavant, affirment des spécialistes américains.

    Des scientifiques de l'Institut Salk pour les études biologiques ont constaté que les êtres humains ainsi que les animaux avaient des «montres biologiques». Ainsi, une partie des gènes de l'organisme fonctionne le jour et l'autre partie, la nuit. La première partie des gènes est responsable de la digestion tandis que la seconde assure une fonction régénératrice, relate le portail Cell Metabolism.

    Auparavant, les scientifiques estimaient que si l'on détériore notre rythme circadien, notre rythme biologique étalé sur 24h, nous pouvions être touchés par des problèmes de métabolisme. Mais cette dernière recherche vient enterrer ce mythe.

    Ainsi, les spécialistes affirment qu'il faudrait seulement dix heures au corps humain pour neutraliser les conséquences de ces dysfonctionnements.

    Au cours de leur étude, les chercheurs ont perturbé les rythmes circadiens de deux types de souris. Le premier groupe avait accès à de la nourriture 24 heures sur 24 tandis que le second n'était autorisé à manger que pendant une période de dix heures par jour.

    Les résultats obtenus ont montré que les souris du premier groupe commençait à prendre du poids, manifestant également une hausse du taux de glucose dans le sang.

    Dans le même temps, les rongeurs du second groupe n'avaient aucun problème de santé.

    Tout ceci a permis aux spécialistes de constater que le plus important était donc de consommer de la nourriture lors d'une période de dix heures par jour, peu importe les heures.

    Selon eux, en respectant cette règle, on pourrait donc manger tard le soir sans avoir peur de prendre du poids.

    Lire aussi:

    Une nouvelle façon de prolonger la vie grâce à la nourriture désignée
    De quelle façon manger moins influe sur l’espérance de vie?
    Il serait désormais possible de prédire la mort
    Tags:
    repas, chercheurs, science, santé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik