Ecoutez Radio Sputnik
    FILE - In this April 23, 2014 file photo, a man smokes an electronic cigarette in Chicago.

    Un autre effet négatif du tabagisme passé à la loupe

    © AP Photo/ Nam Y. Huh
    Sci-tech
    URL courte
    0 31

    Abuser du tabac n’augmente pas seulement les risques de développement du cancer des poumons et d’autres maladies pulmonaires, mais diminue également fortement l’efficacité du système immunitaire, affirment des scientifiques américains.

    Les effets néfastes du tabagisme sur la santé humaine font l'objet de nombreuses études et des spécialistes américains de l'Université Case Western Reserve ont trouvé des preuves supplémentaires des méfaits du tabac, rapporte la revue Journal of Endodontics.

    En se concentrant sur l'effet de la cigarette sur la cavité buccale, ils ont étudié l'impact de la fumée sur la pulpe et les autres tissus dentaires. Pour cela, les scientifiques ont étudié un groupe composé de 70 bénévoles, souffrant de formes graves de carie. Ils ont été invités à se soigner dans la clinique universitaire.
    Alors qu'une moitié des bénévoles étaient des fumeurs, d'autres n'avaient jamais touché à la cigarette. Lorsque les médecins ont arraché un nerf, ils ont prélevé un échantillon de pulpe endommagée et un autre de pulpe intacte afin d'analyser sa composition.

    «Initialement, nous nous attendions à voir que le niveau de certaines substances signalétiques, liées avec le fonctionnement du système immunitaire serait inférieur chez les fumeurs par rapport aux non-fumeurs. À notre plus grande surprise, ces molécules de "défense" étaient en fait totalement absentes [chez les fumeurs]», a expliqué Anita Aminoshariae, un des auteurs de la recherche.

    Par exemple, dans le tissu dentaire des fumeurs, on ne trouvait pratiquement pas de molécules de protéine TNF-alpha, l'un de simulateurs de l'activité de cellules de l'immunité les plus importants. Le TNF-alpha est responsable du déclenchement des inflammations et de la mise en «état d'urgence» de l'immunité.

    «Cela peut expliquer pourquoi de nombreux fumeurs souffrent de carie ainsi que d'autres maladies de la cavité buccale et pourquoi leurs gencives ont du mal à guérir. Imaginez que les protéines TNF-alpha et hBD-2 jouent un rôle semblable à la dernière ligne de défense dans un château. Le tabagisme les "tue" bien avant qu'elles puissent se lancer dans le combat», a souligné Mme Aminoshariae.

    Ceci peut expliquer, selon les chercheurs, pourquoi les fumeurs souffrent deux fois plus souvent de différentes maladies de gencives ainsi que de cas compliqués d'inflammation de la pulpe dentaire, exigeant parfois jusqu'à l'enlèvement des nerfs.

    Lire aussi:

    Philip Morris paie pour pousser les fumeurs à dire «non» à la cigarette
    Un préjudice inattendu de fumer une cigarette par jour révélé
    Des scientifiques précisent quels fumeurs risquent le plus
    Tags:
    maladie, dent, médecine, santé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik