Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Kardashian

    Lire des articles en ligne sur Kim Kardashian serait lourd de conséquences. Voici pourquoi

    © AP Photo / Lionel Cironneau
    Sci-tech
    URL courte
    111

    Consulter du contenu sur Kim Kardashian sur internet pourrait représenter des menaces car ces sites sont le plus souvent choisis par des pirates informatiques pour y implanter des liens malveillants, selon une analyse de la société de cybersécurité McAfee, relate le quotidien britannique The Daily Mail.

    La société de cybersécurité McAfee a dressé la liste des liens potentiellement  malveillants contenus dans des recherches sur le Web associés à différentes célébrités.

    Il s'est notamment avéré que les publications portant sur Kim Kardashian contenaient le plus de virus, annonce le quotidien britannique The Daily Mail.

    La star de la télé-réalité a été ainsi désignée comme étant la plus «dangereuse» en matière de sécurité des recherches en ligne en 2018.

    La top-modèle Naomi Campbell est deuxième sur la liste, devant la sœur de Kim, Kourtney Kardashian, suivie par la chanteuse Adele et l'animatrice de Love Island, Caroline Flack, fermant le top cinq.

    McAfee a déclaré que les cybercriminels utilisaient l'attrait des célébrités pour inciter les internautes à cliquer sur des liens menant vers des sites malveillants utilisés pour installer des logiciels pirates ou voler des informations personnelles, dont des mots de passe.

    «Dans notre monde hyper-connecté, il est important que les consommateurs réfléchissent avant de cliquer pour s'assurer qu'ils surfent vers un contenu numérique sûr et se protègent des menaces à la cybersécurité pouvant être utilisées pour infecter leurs appareils ou voler leur identité», a prévenu Raj Samani, scientifique et directeur de McAfee.

    Lire aussi:

    Promis! John McAfee mange son propre p*nis si le Bitcoin grimpe à 1 M USD
    Un nouveau moyen de voler de l’argent aux utilisateurs de Google Play révélé
    Une photo de Kim Kardashian à l’époque écolière fait du bruit parmi ses admirateurs
    Tags:
    hackers, virus, Internet, Kim Kardashian
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik