Ecoutez Radio Sputnik
    Des os humains (image d'illustration)

    Les restes humains les plus anciens de Pologne ont plus de 100.000 ans

    © Sputnik . Ulyana Solovieva
    Sci-tech
    URL courte
    1100

    Des archéologues polonais ont découvert des os d’un enfant de Néandertal, probablement mangé par un oiseau géant, qui s’avèrent avoir plus de 100.000 ans.

    Des restes humains vieux de plus de 100.000 ans, les plus anciens de Pologne, ont été découverts par des archéologues dans la voïvodie (région administrative) de Petite-Pologne, relate l'agence PAP.

    Il s'agit d'os d'une main ayant appartenu à un jeune enfant de Néandertal, digérés par un gros oiseau. Les restes ont été retrouvés dans la grotte Obscure (Jaskinia Ciemna), dans le sud de la Pologne.

    ​Jusqu'à présent, les restes humains les plus anciens des territoires polonais, appartenant également à un homme de Néandertal, étaient ceux dont l'âge était estimé entre 42.000 et 52.000 ans.

    «Les ossements découverts par notre équipe à Jaskinia Ciemna sont les vestiges humains les plus anciens du territoire polonais. Ils ont environ 115.000 ans», a déclaré à la PAP le professeur Pawel Valde-Nowak de l'Institut d'archéologie de l'université Jagellonne de Cracovie (sud de la Pologne).

    L'analyse montre qu'il s'agit d'un os provenant de la main d'un enfant de Néandertal, et que ceux-ci avaient traversé le système digestif d'un grand oiseau. Le professeur Valde-Nowak suppose que l'oiseau aurait pu attaquer l'enfant (probablement âgé entre 5 et 7 ans) et l'avoir partiellement consommé, ou aurait pu se nourrir du corps de l'enfant mort.

    Les fouilles à Jaskinia Ciemna sont réalisées en coopération avec le Musée archéologique de Cracovie et l'Institut de la systématique et de l'évolution des animaux de l'Académie polonaise des sciences. Des informations sur la découverte seront publiées plus tard cette année dans le Journal of Paleolithic Archaeology.

    Lire aussi:

    Le régime cannibale, nécessité ou rituel?
    La Pologne serait prête à mettre la main à la poche pour une base US sur son territoire
    Loi sur l’Holocauste: «J’espère qu’Israël ne rappellera pas son ambassadeur en Pologne»
    Tags:
    science, Néandertaliens, ossements, os, archéologie, Pawel Valde-Nowak, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik