Ecoutez Radio Sputnik
    Un cactus devant un livre

    Une police de caractères élaborée scientifiquement pour mieux retenir ce qu’on lit

    CC0 / Pixabay/klimkin
    Sci-tech
    URL courte
    8517

    Des chercheurs de Melbourne ont inventé une police de caractères spéciale aidant les lecteurs à mieux retenir ce qu’ils lisent. La police a un nom parlant: Sans Forgetica.

    Une équipe pluridisciplinaire de concepteurs et spécialistes du comportement de l’Institut royal de technologie de Melbourne (Université RMIT) et les designers de l’agence Naked Communications ont créé une police spéciale baptisée Sans Forgetica facilitant la mémorisation des textes lus, ont annoncé les auteurs de la police dans un communiqué.

    «Pour la première fois, les principes spécifiques de la théorie du design ont été combinés aux principes spécifiques de la théorie de la psychologie pour créer une police. C’est un outil formidable pour les étudiants qui se préparent aux examens», a indiqué Jo Peryman, experte en économie comportementale.

    La nouvelle police possède deux caractéristiques inhabituelles: elle est légèrement inclinée vers la gauche, une rareté en typographie, et elle est pleine de trous qui la rendent plus difficile à lire.

    ​Selon Mme Peryman, Sans Forgetica tient compte du principe important de la «difficulté désirable». Quand il prend connaissance d’un texte imprimé dans une police habituelle, le lecteur ne retient pas beaucoup d’informations. Au contraire, si la police est très particulière, le cerveau fait plus d’efforts pour discerner les caractères en «perdant» une partie de l’information.

    ​Sans Forgetica est un juste milieu – elle se distingue des polices traditionnelles, ce qui incite le cerveau à utiliser un «traitement cognitif plus profond», mais elle est assez lisible. Elle oblige le lecteur de s’attarder un peu plus sur les mots ce qui permet de mieux les retenir.

    Les créateurs de la police ont invité 400 étudiants pour vérifier son efficacité par rapport à deux autres polices qu’ils avaient inventées. Pendant ces tests de mémoire, Sans Forgetica s’est montrée la mieux adaptée pour faciliter la rétention d’information.

    La police est disponible gratuitement sur le site de l’Université RMIT. On peut télécharger un fichier sous format Open Type pour l’ajouter à son traitement de texte ou l’utiliser sous forme d’extension pour Google Chrome pour transformer n’importe quel texte à l'écran en «souhaitablement difficile».


    Lire aussi:

    La police finlandaise ouvre le feu contre un homme armé à Helsinki
    PSQ: «On veut une police de policiers et non pas une police de politiciens»
    Un individu armé dans une école en Finlande, une opération policière en cours
    Tags:
    psychologie, design, mémoire, police de caractères, Sans Forgetica, Université RMIT, Jo Peryman, Australie, Melbourne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik