Sci-tech
URL courte
41912
S'abonner

Une installation censée refléter la lumière de la Lune originale, mais la dépassant de 9 fois en termes de luminosité, a été inaugurée dans la ville chinoise de Chengdu. L’engin pourrait permettre à l’avenir de renoncer aux réverbères, affirme la presse du pays.

Baptisée «Lune artificielle», cette innovation chinoise pourrait bientôt être lancée dans l'espace pour éclairer les rues. C'est du moins ce qu'affirme le journal chinois Le Quotidien du Peuple.

Inauguré le 10 octobre dans la ville de Chengdu, dans le centre-ouest de la Chine, le dispositif devrait refléter la lumière de la véritable Lune. Sauf qu'il est censé être neuf fois plus lumineux que le satellite de la Terre et pourrait ainsi permettre de renoncer au réverbères, le diamètre de la zone qu'il serait en mesure d'éclairer étant compris entre 10 et 80 kilomètres, détaille le quotidien.

Les conditions techniques pour réaliser cette exploit son déjà réunies, ouvrant la voie à son possible lancement d'ici 2020, écrit le journal.

L'idée avancée par l'Empire du milieu fait écho à un projet russe de l'année 1993. À cette date, le pays avait testé un projecteur spatial baptisé Zemlia-2. L'engin envoyait sur Terre une tache de lumière large de 5 km et se déplaçait sur l'orbite à la vitesse de 8 km par seconde, soit celle du vaisseau cargo Progrès développé pour ravitailler la station spatiale Saliout 6 dans le cadre du programme spatial soviétique.

Lire aussi:

Incident nucléaire à Taishan: coup dur pour l’EPR made in France, en concurrence avec les USA
«Pédocriminel!»: Jack Lang insulté à Montpellier – vidéo
Navires iraniens en route vers le Venezuela? «Une provocation pour les USA, qui se prennent pour les rois du monde»
Tags:
éclairage, projecteur, Terre, Lune, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook