Sci-tech
URL courte
482
S'abonner

Après avoir analysé les effets du sel sur l’organisme humain, des scientifiques américains ont constaté que sa consommation excessive augmente le risque de développer une sclérose en plaques.

Des chercheurs américains de l'université Yale ont mené une étude visant à évaluer l'impact de la consommation de sel sur l'organisme humain, a relaté la revue MedicalXpress.

Les résultats obtenus ont démontré qu'une consommation excessive augmente le risque de développer une sclérose en plaques. Cette maladie auto-immune affecte des individus génétiquement prédisposés mais semble déclenchée par des éléments environnementaux, qui agissent comme des facteurs de dérégulation de l'immunité ainsi que d'inflammation et de dégénérescence des nerfs.

Or, une grande concentration de sel dans l'organisme active la voie du signal Wnt, que les scientifiques avaient auparavant reliée aux risques de développement du cancer. Cette nouvelle étude atteste que l'augmentation de la concentration de sel dans l'organisme représente un danger pour le système nerveux central.

Lire aussi:

«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
La France passe la barre des 10.000 décès et enregistre 518 nouveaux cas graves de Covid-19
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Tags:
consommation, danger, santé, sel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook