Ecoutez Radio Sputnik
    Un poisson

    Un poisson qui pourrait améliorer le fonctionnement du cerveau découvert

    CC0 / Wow_Pho
    Sci-tech
    URL courte
    0 122

    Des scientifiques russes ont découvert un poisson qui pourrait booster le fonctionnement du cerveau humain. Selon eux, l’omble de fontaine, qui habite principalement dans la zone arctique sibérienne, possède une quantité exceptionnelle d’acides gras polyinsaturés omega-3.

    Le poisson et les fruits de mer sont les principales sources d'acides gras omega-3. D'après des scientifiques russes de l'université fédérale de Sibérie et de l'Institut de biophysique de l'Académie des sciences de Russie, l'omble de fontaine possède une quantité exceptionnelle d'acides gras polyinsaturés. Leur consommation pourrait diminuer les risques de développer des maladies cardio-vasculaires, ainsi qu'améliorer le fonctionnement du cerveau

    «La consommation de seulement 30 grammes de ce poisson par jour, qui habite au nord du territoire de Krasnoïarsk, pourrait couvrir la dose minimum d'acides gras polyinsaturés omega-3 conseillée par les médecins», a confié à Sputnik Mikhaïl Gladyshev, le directeur du département des écosystèmes aquatiques et terrestres de l'université fédérale de Sibérie.

    D'après les chercheurs russes, la quantité d'acides gras oméga-3 contenue dans l'omble de fontaine atteint 33 milligrammes par gramme de poisson. Et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) conseille de consommer au moins un gramme de ces acides par jour. De plus, les scientifiques russes ont souligné qu'ils n'avaient pas trouvé une grande différence entre les poissons de mer et les poissons de rivière en ce qui concerne la quantité d'acides gras oméga-3.

    Lire aussi:

    Une consommation régulière de cet aliment pourrait augmenter l’espérance de vie
    Un moyen efficace d’éviter un décès prématuré découvert
    Quel régime alimentaire serait capable de ralentir le vieillissement de l’organisme?
    Tags:
    chercheurs, consommation, découverte, cerveau, science, poisson, OMS, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik