Sci-tech
URL courte
14134
S'abonner

Des chercheurs israéliens pensent avoir établi qu'un anneau en bronze découvert lors de fouilles archéologiques menées en 1968 avait appartenu au gouverneur romain qui ne s'était pas opposé à la crucifixion de Jésus-Christ.

Il aura fallu 50 ans pour déchiffrer le nom de Ponce Pilate sur un anneau en bronze trouvé en 1968 lors de fouilles près de Bethléem, en Cisjordanie, rapporte Haaretz.

Toujours selon le quotidien israélien, il s'agit d'une bague utilisée pour sceller les lettres et des documents officiels. Des anneaux de ce genre appartenaient notamment aux représentants de l'ordre équestre dans la Rome antique.

Les chercheurs ont pu déchiffrer le nom de Ponce Pilate sur l'objet grâce à l'utilisation d'une caméra spéciale à disposition des laboratoires de l'Autorité israélienne des antiquités. Les lettres de l'inscription en alphabet grec ancien, composent le nom Pilatus, indique Haaretz.

Selon le professeur Dany Schwartz cité par le journal, il est très probable que le nom fasse bien référence au gouverneur romain responsable de la crucifixion de Jésus. Il souligne que la facture de l'anneau démontre qu'il appartenait «à une personne très aisée et de haut rang».

Cinquième préfet de la province romaine de Judée, Pilate aurait probablement servi de 26 à 36 après Jésus-Christ sous le règne de l'empereur Tibère.

Lire aussi:

Les autorités libanaises ont déterminé l’origine des explosions à Beyrouth
«Reprenons le contrôle!»: les démissionnaires de l’UPR fondent un nouveau mouvement souverainiste, Asselineau réagit
Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
Tags:
découverte, archéologie, anneau, Autorité israélienne des antiquités, Jésus-Christ, Ponce Pilate, Bethléem, Israël, Cisjordanie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook