Ecoutez Radio Sputnik
    Un astéroïde

    La NASA filme un astéroïde plus dangereux que toutes les bombes nucléaires

    CC0 / Buddy_Nath
    Sci-tech
    URL courte
    214130

    L’agence spatiale NASA a filmé l’orbite d’un corps céleste de 490 mètres de diamètre et de 3,4 milliards de tonnes, capable de dégager, en cas d'impact avec la Terre, une énergie trois fois plus importante que celle de toutes les bombes nucléaires déjà explosées dans l'Histoire.

    La NASA a publié sur Twitter une vidéo de la trajectoire de l'astéroïde Bennu, considéré comme potentiellement dangereux pour la Terre.

    L'agence spatiale a réussi à filmer l'orbite complète de Bennu à l'aide de la station interplanétaire OSIRIS-REx, conçue pour fournir des échantillons de sol à partir d'un astéroïde.

    «Bonjour, astéroïde Bennu! Notre vaisseau spatial OSIRIS-REx a parcouru plus de deux milliards de kilomètres pour te rencontrer», a posté la NASA sur Twitter.

    Selon l'agence spatiale, il est prévu d'étudier l'astéroïde pendant environ un an. La sonde spatiale prélèvera ensuite des échantillons de Bennu à des fins de recherche ultérieure par des scientifiques. Le retour d'OSIRIS-REx sur Terre est prévu pour septembre 2023.

    Découvert par l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT) en 1999, l'objet spatial demeure sous la surveillance des scientifiques.

    L'astéroïde, qui fait 490 mètres de diamètre et pèse 3,4 milliards de tonnes est considéré comme capable de causer la fin du monde. En cas d'impact avec la Terre, il dégagerait une énergie équivalente à 1.450 mégatonnes de TNT, ce qui est trois fois plus que toutes les bombes nucléaires qui ont explosé au cours de l'Histoire. Selon les calculs des scientifiques, Bennu aurait une chance sur 2.700 de toucher la Terre le 21 septembre 2135.

    Lire aussi:

    La NASA fait une découverte inattendue sur «l’astéroïde de l’Apocalypse»
    Un astéroïde plus dangereux que toutes les bombes nucléaires menacerait la Terre
    Un astéroïde en forme de toupie fascine les scientifiques
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik