Sci-tech
URL courte
8919
S'abonner

L’Organisation européenne pour la recherche nucléaire étudie le projet de construction d’un nouvel accélérateur de particules aux caractéristiques qui dépassent bien celles de son prédécesseur.

Déjà doté du plus grand accélérateur de particules au monde, le CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) n'a pas la moindre intention de s'arrêter là. Un nouveau projet dévoilé par l'institution prévoit la construction d'un collisionneur qui devrait en effet mesurer 100 kilomètres de circonférence.

CERN
© East News / James King-Holmes
Baptisé FCC (pour Futur collisionneur circulaire), ce successeur potentiel du LHC (Large Hadron Collider pour Grand collisionneur de hadrons) serait capable «de fournir une énergie allant jusqu'à 100 TeV, soit une puissance environ dix fois supérieure à celle du LHC», selon Frédérick Bordry, directeur des accélérateurs et de la technologie au CERN, cité par des médias occidentaux.

La mise en place d'un tel accélérateur permettrait aux scientifiques «d'y chercher de nouvelles particules massives», ce qui ouvrirait «de multiples perspectives pour de grandes découvertes».

«De plus, cette machine pourrait aussi faire entrer en collision des ions lourds; avec un riche programme en physique des ions lourds, nous pourrions étudier l'état où se trouvait la matière dans l'Univers primordial», explique le CERN dans un communiqué.

La conception et la construction d'un tel site prendrait selon M.Bordry une vingtaine d'années et nécessiterait plus de 9 milliards d'euros d'investissements, dont 5 milliards d'euros rien que pour creuser le tunnel.

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Tags:
physique, science, particules, collisionneur, Grand collisionneur de hadrons (LHC), Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), Frédérick Bordry, Univers, Suisse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook