Ecoutez Radio Sputnik
    Cancer

    Des scientifiques observent l’ADN et trouvent un mécanisme protégeant contre le cancer

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    1141

    Des scientifiques ont observé le développement de l’ADN et ont analysé les mécanismes qui se produisent à l’intérieur d’une cellule abîmée, découvrant ainsi un enzyme qui protège les cellules filles de la division si elles ont hérité de dommages de l’ADN mère.

    Des scientifiques danois ont constaté avoir découvert un mécanisme qui protège l'ADN des mutations et empêche le développement du cancer. Ils ont publié les résultats de leurs recherches sur le site Phys.org.

    Les biologistes ont notamment étudié des organites spécifiques, les corps nucléaires 53BP1, qui sont présents dans les cellules humaines. Lors de leurs expériences, les 53BP1 ont été marquées avec des colorants fluorescents et observées au microscope sur plusieurs générations de cellules. Cela a permis pour la première fois de suivre l'évolution de l'ADN endommagé depuis son apparition dans les cellules mères avant son expression (synthèse de l'ARN et de protéines) dans des cellules filles.

    Ainsi, les scientifiques ont révélé que les corps nucléaires étaient là pour protéger les cellules filles des dommages reçus et hérités. L'enzyme RAD52 joue un rôle clé et agit comme un suppresseur de tumeur.

    Alors, les corps nucléaires retardent la division des cellules filles afin de gagner du temps pour qu'elles puissent se réparer de défauts dont elles ont hérités. Par contre, si cela ne fonctionne pas, les dommages restent définitivement non corrigés et, lorsqu'ils s'accumulent, diverses maladies, y compris le cancer, peuvent se développer.

    Lire aussi:

    «Excusez-nous, on ignorait qu’il était invisible»: le F-117 abattu par les Serbes en 1999
    Encore un pays européen qui promet de transférer son ambassade en Israël à Jérusalem
    Ces symptômes du cancer du cerveau que les malades ignorent
    Tags:
    mutation, cellules, mécanisme, science, ADN, cancer, Denmark
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik