Ecoutez Radio Sputnik
    Le cosmodrome de Baïkonour

    La date du lancement du dernier satellite militaire russe depuis Baïkonour désignée

    © Sputnik . Konstantin Tchalabov
    Sci-tech
    URL courte
    5180

    Le lancement depuis le cosmodrome de Baïkonour du dernier satellite militaire pour le compte du ministère russe de la Défense est prévu pour le 17 mai. Après cette date, c’est du cosmodrome de Plessetsk, dans le nord du pays, que seront effectués les lancements.

    Le dernier lancement d'un satellite militaire depuis le cosmodrome de Baïkonour, pour le compte du ministère russe de la Défense, est prévu pour le 17 mai, a déclaré à Sputnik une source de l'industrie spatiale. Après cette date, la Russie envisage d'utiliser à des fins similaires le cosmodrome de Plessetsk, dans le nord du pays.

    C'est le lanceur Proton-M avec l'étage supérieur Briz-M et le satellite de communications militaires Blagovest qui doit décoller depuis le cosmodrome. Ce lancement achèvera la formation d'une constellation orbitale de quatre satellites de communication.

    Les trois premiers véhicules spatiaux Blagovest ont été mis sur orbite en août 2017, ainsi qu'avril et décembre 2018. Il a été noté que les opérations de pré-lancement et le lancement de la fusée avaient été effectués en mode normal.

    En février, Igor Morozov, commandant adjoint des forces aérospatiales de la Fédération de Russie, a expliqué que les missions militaires avaient été progressivement retirées de Baïkonour car le cosmodrome est situé au Kazakhstan.

    La fusée Proton, développée dans les années 1961-1967, est un lanceur lourd unique conçu pour le lancement d'engins spatiaux en orbite terrestre et plus loin dans l'espace extra-atmosphérique.

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    L’éruption de la «bouche de l’enfer» dans les Kouriles après 100 ans de sommeil tue tout ce qui vit (images)
    Tags:
    satellites militaires, lancement, fusée, Kazakhstan, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik