Ecoutez Radio Sputnik
    Le coeur

    Des maladies cardiaques et le cancer pourraient être évités si vous suivez cette règle

    © CC0 / Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    7124
    S'abonner

    Éviter le tabagisme passif est essentiel pour fortement diminuer les risques d’avoir un cancer des poumons ou des maladies cardiaques, selon des chercheurs qui ont annoncé les conclusions d’une nouvelle étude qui a tenté de trouver un lien entre le tabagisme passif et le développement de l’hypertension artérielle chez les non-fumeurs.

    Dans le cadre du congrès EuroHeartCare 2019 de l'European Society of Cardiology (ESC), des scientifiques ont expliqué que les fumeurs passifs avaient un haut risque de faire de l'hypertension, indique le site MedicalXpress. La nouvelle étude dont le but était d'estimer le lien entre le tabagisme passif et l'hypertension artérielle a concerné plus de 300.000 personnes, dont l'âge moyen était de 35 ans.

    «Afin de se protéger contre l'hypertension, il est absolument nécessaire d'éviter le tabagisme passif, et pas seulement de diminuer son impact», a indiqué l'auteur de l'étude, le professeur Kim Byung-jin de l'université Sungkyunkwan de Séoul.

    Il a expliqué que le tabagisme passif à la maison ou au travail était associé à un risque accru d'hypertension de 13%. Vivre avec un fumeur dans un appartement pendant 20 ans augmente le risque de la maladie de 15%. Qui plus est, dans presque 28% des cas, les personnes souffrent d'hypertension en éprouvant l'influence de la fumée à la maison et au travail.

    Cependant, les spécialistes de l'University College de Londres ont déclaré qu'aujourd'hui le cancer du poumon était l'un des plus difficiles à diagnostiquer parmi les maladies oncologiques chez les non-fumeurs. Et, en outre, parmi les raisons principales du cancer chez les personnes qui ont un mode de vie sain figure notamment le tabagisme passif.

    «Tandis que des efforts pour minimiser les dangers du tabagisme passif ont été faits dans le monde entier, en élargissant les zones non-fumeurs dans les endroits publics, notre étude montre que plus d'un non-fumeur sur cinq est toujours exposé au tabagisme passif. De ce fait, des interdictions de fumer plus strictes sont nécessaires, en plus de l'aide apportée aux fumeurs pour leur permettre de mettre fin à cette habitude. Savoir que les membres de famille souffrent devrait être une motivation supplémentaire pour les fumeurs pour arrêter», a-t-il conclu.

    Lire aussi:

    Incendie à bord du porte-avions russe: le bilan s'alourdit à un mort et un disparu
    Des policiers «en embuscade» chargent des manifestants et renversent un paraplégique à Rennes - vidéo
    Retraites: Macron et Philippe ont-ils bafoué la Constitution en laissant Delevoye au gouvernement?
    La plus riche société du monde soupçonnée de vouloir profiter des retraites des Français
    Tags:
    hypertension, cancer, étude, chercheurs, médecine, fumée, tabagisme, maladies cardio-vasculaires
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik