Sci-tech
URL courte
305
S'abonner

Les pénuries alimentaires dans le monde poussent les scientifiques à se tourner vers des sources de nourriture moins traditionnelles, et la recherche menée actuellement en Europe sur les insectes comestibles est très prometteuse, a estimé dans un entretien accordé à Sputnik Li Fei, du Centre de recherche entomologique de l'Université de Zhejiang.

De nombreuses recherches sont actuellement en cours en Europe sur les insectes comestibles qui représentent une importante ressource alimentaire et un moyen de préserver la nature, a indiqué à Sputnik Li Fei, professeur au Centre de recherche entomologique de l'Université de Zhejiang.

«Ainsi, l'Université de Wageningen aux Pays-Bas, qui se classe parmi les premières institutions dans le domaine de l'agriculture, a formé plusieurs équipes de chercheurs pour étudier les insectes comestibles, ce qui est une initiative très prometteuse», a indiqué le Chinois.

Et d'énumérer les avantages de l'utilisation d'insectes à titre de produits alimentaires:

«Les insectes comestibles sont très faciles à élever. Leurs protéines sont riches en substances nutritives, dont l'organisme humain a besoin. En outre, ces protéines sont faciles à digérer».

Li Fei a également indiqué quels insectes faisaient le plus souvent partie de la cuisine chinoise.

«Selon nos observations, les Chinois mangent le plus souvent des Cordyceps sinensis, aussi appelé "champignons chenilles", ainsi que divers types de cigales, de fourmis et de sauterelles», a-t-il détaillé.

Selon Giulia Muir, experte de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), les pénuries alimentaires mondiales et la recherche de produits plus nutritifs et respectueux de l'environnement incitent l'humanité à faire appel à de nouvelles sources de nourriture. Manger des insectes est une pratique qui existe depuis toujours dans certains pays, dont la Chine. On sait que les insectes comestibles regorgent de qualités. En outre, c'est un moyen de préserver l'environnement, l'élevage et la production de viande causant des émissions de gaz à effet de serre.

Lire aussi:

«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Sous-marins: la France a commencé à avoir des doutes sérieux sur le contrat avec l’Australie à partir de juin
Xavier Bertrand évoque «un risque de guerre civile» sur fond de violences de mineurs
En continu: un étudiant tue six personnes et en blesse plusieurs autres dans une université russe
Tags:
Chine, Europe, Pays-Bas, Zhejiang, Li Fei, Giulia Muir, FAO, Sputnik, Université de Zhejiang, Université de Wageningen, recherche, insectes, nourriture, cuisine, protection de l'environnement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook