Ecoutez Radio Sputnik
    Mars

    Un réservoir d’eau gelée pouvant submerger toute la planète découvert sur Mars par la NASA

    © REUTERS / NASA/JPL-Caltech
    Sci-tech
    URL courte
    251517

    Les scientifiques de la NASA ont découvert un gigantesque réservoir d'eau gelée sous la calotte glaciaire polaire nord de Mars en utilisant un radar à pénétration de sol (RPS).

    Une région du nord de Mars, à environ deux kilomètres sous le pôle martien, dissimule plusieurs couches de glace mélangée à du sable, rapporte la NASA.

    Il pourrait s’agir du troisième plus grand réservoir d'eau de la planète rouge, précisent les chercheurs. Selon eux, un appareil appelé Shallow Radar ou SHARAD a rendu ces observations possibles. Le dispositif est installé sur la sonde Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA.

    D’après les observations, il existe différentes couches de dalles horizontales de glace et de sable, intercalées les unes sur les autres, dont 61 à 88% sont composées de glace. La présence et le volume de ces couches de glace augmentent en se rapprochant du pôle Nord. La quantité de glace accumulée dans la région est suffisante pour submerger la planète toute entière si la glace était fondue et ramenée à la surface, spécule la NASA.

    Comme la Terre, Mars a également connu plusieurs périodes glaciaires. Le sable a recouvert la glace pendant les périodes chaudes les protégeant du soleil et a ainsi empêché la planète rouge de perdre toute l’eau par évaporation, suggèrent les scientifiques.

    SHARAD a déjà été utilisé pour confirmer la présence de glaciers dans les latitudes moyennes de Mars. Il a été constaté que ces glaciers étaient presque entièrement constitués de glace d’eau, mais qu’ils sont inaccessibles en raison des irrégularités de la surface.

    Lire aussi:

    La Russie évacue du Venezuela ses spécialistes qui entretenaient du matériel technique
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une nouvelle tentative de coup d’État déjouée au Venezuela
    Tags:
    Mars, glace, eau, NASA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik