Sci-tech
URL courte
23330
S'abonner

Des chercheurs de l'Université Washburn (États-Unis) ont conclu que les explosions de supernovas avaient joué un rôle clé dans l'évolution humaine. Elles auraient notamment contribué considérablement à notre bipédie.

Les chercheurs de l'Université Washburn supposent que les rayons cosmiques provenant des explosions de supernovas et qui ont bombardé la Terre avec une grande intensité il y a 2,6 millions d’années, ont ionisé l’atmosphère de notre planète. L'ionisation, à son tour, a provoqué un grand nombre d'orages.

La foudre a été à l’origine d’incendies de forêt fréquents qui ont forcé nos ancêtres à s'adapter à une vie où la bipédie était plus avantageuse. Les résultats des recherches de ces chercheurs ont été publiés sur Phys.org.

Bien que les primates bipèdes aient existé à ce moment-là depuis des milliers d’années, ceux-ci étaient principalement adaptés à une vie passée dans les arbres. Lorsqu'ils se déplaçaient dans les savanes, les hominidés étaient obligés d’aller d'un arbre à l'autre, ce qui favorisait faiblement leur capacité à se tenir en position debout.

Or, la bipédie est clairement devenue avantageuse lorsque les hominidés se sont mis à peupler les plaines, ce qui leur a permis de mieux apercevoir les prédateurs. Tout cela a finalement conduit à l’apparition de l’ancêtre bipède de l’homme, Homo habilis, spéculent les scientifiques.

Les astronomes confirment d’ailleurs qu’à une distance comprise entre 163 et 362 années-lumière de la Terre, des explosions de supernovas ont eu lieu il y a des millions d’années. Ce fait semble confirmer l’hypothèse des chercheurs de l’Université Washburn.

Lire aussi:

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire
Trump sous-entend l’implication du FBI et du département de la Justice dans les fraudes électorales
Tags:
supernova, évolution, science
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook