Ecoutez Radio Sputnik
    Polynie

    Les mystérieux trous dans la banquise de l’Antarctique expliqués par des chercheurs américains

    CC0 / Natalia Kollegova / Polynie
    Sci-tech
    URL courte
    229
    S'abonner

    Des chercheurs de l’Université de Washington ont publié un communiqué de presse sur le site Phys.org, expliquant les causes principales des énormes trous dans la banquise de l’Antarctique.

    La glace qui recouvre la surface de la mer de Weddell en Antarctique laisse parfois place à un trou énorme. Des chercheurs de l’Université de Washington ont expliqué les causes de son apparition via un communiqué de presse publié sur le site Phys.org.

    Un trou apparu en 2016 et 2017 a suscité une vive curiosité de la part des chercheurs et des journalistes. Un de taille identique, voire plus grand, s’était déjà formé dans les années 1970, mais c’était la première fois que des océanographes ont eu la possibilité d’observer ce phénomène et d’en retrouver les causes.

    Pour leurs recherches, des images satellite de la couverture de glace et même des phoques équipés de capteurs ont été utilisés. Le but était de comprendre pourquoi ce trou n’apparaissait que certaines années et quel était son rôle dans les courants océaniques.

    «Nous pensions que ce large trou dans la banquise - appelé polynie (du russe «polynia», «trou dans la glace» - ndlr) - était quelque chose de rare, peut-être un processus qui avait disparu. Mais les événements de 2016 et de 2017 nous ont obligé à le réévaluer», a déclaré le principal auteur, Ethan Campbell.

    «Les observations montrent que les polynies récents ont été provoqués par une combinaison de facteurs, l'un étant les conditions océaniques inhabituelles, et l'autre une série de tempêtes très intenses qui ont balayé la mer de Weddell avec des vents presque de la force d’un ouragan».

    Des polynies peuvent se former près du rivage lorsque le vent pousse les glaces. Mais ils peuvent aussi apparaître loin de la côte et y rester pendant des semaines, voire des mois. Ce phénomène joue un rôle important dans l’écologie locale en offrant une zone d’eau libre, une sorte d’oasis pour les pingouins, les baleines et les phoques. Certains polynies, comme ceux de la mer de Weddell, ont pu perdurer pendant plusieurs hivers lors des décennies passées.

    Tags:
    écologie, phoque, océanographie, science, recherche, banquise, glacier, Antarctique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik