Ecoutez Radio Sputnik
    satellite (image d'illustration)

    Voici comment se désintègre un satellite lors de son entrée dans l’atmosphère (vidéo)

    CC0 / Pixabay/Free-Photos
    Sci-tech
    URL courte
    2116

    Afin de conjurer la menace de chute de débris spatiaux sur la Terre, les scientifiques de l’Agence spatiale européenne ont mené une expérience. Un élément de satellite a subi une fonte dans une soufflerie à plasma pour montrer le processus de fusion du métal dans les conditions atmosphériques.

    Dans le cadre d’une expérience réalisée par l’Agence spatiale européenne (ASE), une partie d’un satellite a été fondue dans une soufflerie à plasma. La vidéo de l’expérience a été publiée sur le site officiel de l’ASE.

    L’objectif du test consistait à montrer comment les satellites fondent dans l’atmosphère afin de minimiser les risques de chute de débris sur Terre à l’avenir.

    Une des parties les plus denses du satellite, la section d’un magnéto-coupleur mesurant 4 sur 10 centimètres, a été soumise à l’expérience. Cet élément de construction est censé interagir avec le champ magnétique de la Terre pour modifier l’orientation de l’appareil.

    À l’issue du test, la section a complètement disparu, a expliqué Thiago Soares, ingénieur de l’ASE Clean Space.

    En théorie, le matériel pénétrant dans l’atmosphère doit entièrement brûler. Cependant, il arrive que différentes pièces tombent sur Terre, dont certaines sont assez grandes pour causer de sérieux dommages, a précisé la publication de l’ASE.

    À titre d’exemple, l’agence a évoqué un incident qui avait eu lieu en 1997. Le réservoir de combustible d’une capacité de 250 kilogrammes d’une fusée à étages était tombé à 50 mètres d’une maison au Texas.

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    Texas, expérience, fusion, atmosphère, scientifiques britanniques, satellite, ESA, Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik