Ecoutez Radio Sputnik
    Sommeil

    Cette méthode permet un sommeil profond et réparateur, selon des chercheurs

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    4205

    Un bain chaud une heure et demie avant de se coucher est capable d’améliorer le sommeil, selon des scientifiques américains qui ont publié leurs résultats dans le journal Sleep Medicine Reviews.

    Des chercheurs de l’université du Texas ont appris que le sommeil pouvait être plus profond et réparateur si la personne avait pris un bain à une température d’environ 40-43°C, 90 minutes avant d’aller dormir. Ils ont publié leur méthode et leurs découvertes dans le journal Sleep Medicine Reviews.

    Ils ont analysé plus de 5.000 études portant sur l’influence de l’eau chaude et tiède sur le sommeil. C’est grâce à cela qu’ils ont réussi à calculer la température idéale.

    «La seule façon de déterminer exactement si le sommeil peut être réellement amélioré était de combiner toutes les données précédentes et de les regarder de nouveau de près», a expliqué le principal auteur de l’article, Shahab Haghayegh.

    Ils ont constaté que le fait de s’immerger une heure et demie avant le sommeil augmentait la vitesse d’ensommeillement en moyenne de 10 minutes.

    Les bains chauds et les douches stimulent la thermorégulation du corps, engendrant une augmentation de la circulation sanguine qui se propage alors de l’intérieur du corps aux mains et aux pieds. En résultent une déperdition de chaleur du corps et l’abaissement de sa température.

    Par conséquent, si les bains sont pris au bon moment biologique, soit une à deux heures avant le coucher, ils aident le processus circadien naturel et augmentent non seulement la vitesse d’endormissement, mais aussi la qualité du sommeil.

    Lire aussi:

    La diplomatie polonaise assure avoir trouvé le moyen d’«effrayer la Russie»
    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    La Chine prête à l’«option nucléaire» dans sa guerre commerciale avec les États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik