Ecoutez Radio Sputnik
    astéroïde Bennu (image d'illustration)

    La NASA sélectionne plusieurs sites d'atterrissage sur l'astéroïde Bennu - vidéo

    CC0 / urikyo33 / astéroïde
    Sci-tech
    URL courte
    165
    S'abonner

    Les scientifiques de la NASA ont sélectionné quatre sites sur l’énorme astéroïde Bennu pour l’atterrissage de leur sonde OSIRIS-REx. En juillet 2020, celle-ci devrait collecter un échantillon de sol de l’astéroïde pour le livrer à la Terre vers 2023, ce qui permettrait d’obtenir plus d’informations sur la formation du système solaire.

    Un groupe d’étude de la NASA a passé plus de 8 mois à évaluer l’énorme astéroïde Bennu, situé entre la Terre et Mars, pour finalement sélectionner quatre zones à sa surface pour que la sonde spatiale OSIRIS-REx puisse collecter des échantillons.

    Chaque zone a reçu le surnom d'une espèce d'oiseau d’Égypte, puisque l'Union astronomique internationale avait décidé que les noms officiels des zones sur l'astéroïde devraient faire référence aux oiseaux mythologiques.

    ​Le site surnommé Nightingale (Rossignol) se trouve dans un cratère et offre le matériau humide à grains fins de la zone.

    Un cratère beaucoup plus petit, plus proche de l'équateur de Bennu, est le deuxième site éventuel: Kingfisher (Martin-pêcheur), qui contiendrait des minéraux hydratés.

    Osprey (Balbuzard), dans un petit cratère, semble contenir la roche la plus riche en carbone, et un cratère de l'hémisphère sud de Bennu abrite le site Sandpiper (Bécasseau), qui pourrait également contenir des roches riches en eau.

    L’équipe chargée de la mission a déclaré que la sélection des sites était plus difficile que prévu. La surface a été découverte comme étant beaucoup plus rocheuse qu’elle ne l’était à distance après que la NASA a capturé un cliché de l’astéroïde Bennu de 500 mètres de large par sa sonde spatiale OSIRIS-REx.

    Celle-ci s’est approchée de l'astéroïde Bennu en décembre 2018 pour entrer en orbite autour de lui à la fin de cette année. Depuis lors, il cartographie de manière très détaillée la surface de l'astéroïde.

    Au début du mois de juillet 2020, la sonde devrait atterrir pour collecter quelques dizaines de grammes de sol de l’astéroïde, puis, d’ici septembre 2023, elle livrera une capsule d’échantillons à la Terre.

    Les scientifiques espèrent que les résultats du programme scientifique en cours fourniront des informations sur la formation du système solaire.

    Tags:
    sonde spatiale, Union astronomique internationale (UAI), OSIRIS-REx, Bénou (astéroïde), NASA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik