Ecoutez Radio Sputnik
    Un requin mako

    Des espèces de requins en voie d’extinction à cause du commerce d’ailerons

    © CC0 / itururi
    Sci-tech
    URL courte
    346
    S'abonner

    Plusieurs espèces de requins sont menacées d’extinction en raison de l’important commerce international d’ailerons. Une proposition visant à le contrôler sera débattue lors de la réunion de la Convention de Washington qui a lieu à Genève, a déclaré à Sputnik Maria Voronstova, membre du Fonds international pour la protection des animaux.

    Un déclin considérable des populations de plusieurs espèces de requins a été enregistré par des chercheurs, a affirmé à Sputnik la membre du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) Maria Voronstova.

    En voie d’extinction

    C’est pourquoi les pays membres de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) ont l’intention d’inclure les espèces en voie d’extinction dans la liste contrôlant le commerce international de la faune sauvage dans l’immédiat. La réunion des pays membres de la Convention de Washington se tient à Genève du 17 au 28 août.

    «Le nombre des requins mako, des grandes raies-guitares et des rhinidae a diminué de 90 à 95%. Cela est provoqué par le commerce d’ailerons qui continue. Les poissons sont pêchés, ensuite ils se font couper les ailerons et sont rejetés à la mer. Les ailerons sont séchés et ensuite ils sont utilisés pour la soupe. Le volume de pêche est gigantesque. C’est pourquoi, les scientifiques ont préparé une proposition pour inscrire ces espèces de requins dans l’annexe II de la CITES, ce qui implique un contrôle sur le commerce de ces espèces. La vote en faveur de cette proposition aura lieu la semaine prochaine», a annoncé à Sputnik Maria Vorontsova.

    Selon elle, cette nouvelle mesure est déjà soutenue par une vingtaine de pays, y compris par ceux dont les eaux abritent des espèces rares de requins.

    «Au sein de la CITES, toute décision est prise par consensus, si tous les pays membres [183 pays, ndlr] sont d’accord. À défaut d’unanimité, l’accord peut être adopté par deux tiers des votes», a-t-elle souligné.

    18 espèces menacées

    Il s’agit notamment de 10 espèces de rhinidae, de six espèces de grandes raies-guitares, ainsi que de deux espèces de requins mako menacées d’extinction en raison du commerce international, a indiqué une publication de PR Newswire.

    La Convention de Washington a été signée le 3 mars 1973 pour contrôler le commerce international des espèces rares de flore et de faune. Plus de 5.600 espèces d’animaux et plus de 30.000 espèces de plantes sont sous la protection de cet accord intergouvernemental.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    Le Kremlin dévoile qui a interrompu le tête-à-tête entre Poutine et Zelensky à Paris
    Envoyé par erreur par la poste, un chat passe plus d’une semaine dans un colis
    Tags:
    Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), Genève, extinction, espèces menacées, requins
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik