Sci-tech
URL courte
101813
S'abonner

Découvert pour la première fois il y a plus de vingt ans, l’astéroïde baptisé 1998 FF14 s’approchera dans les prochaines heures de notre planète. Dépassant de trois fois par son diamètre la grande pyramide de Gizeh, le corps céleste passera à la distance de 4,1 millions de kilomètres de la Terre, indique la NASA.

Un grand astéroïde, dont le diamètre varie de 190 à 430 mètres, doit passer dans la matinée du 23 septembre à sa distance minimale de la Terre, fait savoir le Centre de la NASA dédié à l'étude des objets géocroiseurs (CNEOS).

À titre de comparaison, la hauteur de la pyramide de Khéops, à Gizeh en Égypte est de 137 mètres. Toutefois, malgré sa taille imposante et sa vitesse de 22,26 kilomètres par seconde, le corps céleste ne représente aucun danger compte tenu de la distance de 4,1 millions de kilomètres qui le sépare de la Terre.

Rappelons que l’objet spatial peut être considéré comme potentiellement dangereux pour la Terre si cette distance devient inférieure à 384.000 km.

Le nombre d’astéroïdes potentiellement dangereux pour la Terre

Plus tôt dans le mois, l’Agence spatiale européenne (ESA) avait estimé à 878 le nombre d’astéroïdes susceptibles de toucher la Terre dans les cent prochaines années.

Selon l’ESA, l’hypothèse d’une collision de ces objets célestes avec la Terre «ne peut être écartée», mais demeure «improbable». L’agence rappelle cependant qu’un tel impact pourrait causer des destructions conséquentes dans les villes.

En ce sens, l’ESA a annoncé qu’elle s’associait à la NASA afin de surveiller et d’éviter tout impact potentiel d’astéroïde pouvant se produire dans les années à venir.

Lire aussi:

Le nombre de patients hospitalisés en France pour cause de Covid et ceux en soins intensifs diminue encore
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
L'imam de Drancy acquiesce aux propos de Macron sur l'échec de l'intégration
Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
Tags:
rapprochement, Terre, astéroïde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook